ACTUALITÉ Guyancourt-Aubevoye


6 février

Parlons salaires

30 janvier

Ampere : Votez pour les candidats SUD

25 janvier

CSE du 25 janvier 2024

23 janvier

Flagrant délit de duplicité

9 janvier

Des raisons de se porter candidat aux élections CSE d’Ampere


22/12/23 - Le licenciement d’un prestataire du Technocentre annulé

11/12/23 - Des quotas de notation à Renault

5/12/23 - Avoir ou pas la gueule de l’emploi

29/11/23 - Avenant passage cadre : un chantage à la signature illégal

9/11/23 - La grande foire aux emplois

27/10/23 - Convention collective de la Métallurgie : l’emploi en catalogue

12/10/23 - Activités sociales et culturelles : la grande tambouille

10/10/23 - Des salaires minima qui portent bien leur nom

10/10/23 - Pour eux les millions, pour nous l’inflation

3/10/23 - Manifestons le 13 octobre pour nos salaires !

27/09/23 - Des actions ou des augmentations de salaire ?

5/09/23 - Horse : le cheval dont Geely risque de prendre les rênes

5/09/23 - Ampere : quand le courant ne passe pas

15/06/23 - Socle social commun et premiers effets de bord

14/06/23 - Tous au pique-nique SUD !

30/05/23 - Réforme des retraites : Macron et Borne ne sont pas tirés d’affaire

26/05/23 - Droits des salariés Renault

3/05/23 - Le démantèlement de Renault en marche

27/04/23 - Des accidents du travail qui passent sous les radars

25/04/23 - Réforme des retraites : la mobilisation entre dans une nouvelle phase

11/04/23 - Tous en grève et en manif jeudi 13 avril

5/04/23 - Acquis sociaux : les grandes manœuvres

3/04/23 - Toutes et tous en grève jeudi 6 avril

3/04/23 - Des formations en-dessous des besoins réels

3/04/23 - Emploi et conditions de travail : un bilan 2022 négatif

3/04/23 - Activités sociales et culturelles : un budget électoraliste

21/03/23 - Manif du 23 mars : 14h Bastille

20/03/23 - 49.3 : l’aveu d’échec du gouvernement

17/03/23 - 49.3 raisons de se mobiliser

13/03/23 - Toutes et tous en grève mercredi 15 mars

28/02/23 - Toutes et tous en grève mardi 7 mars

26/02/23 - Une alliance CFE-CGC/CFDT contre le pluralisme syndical

14/02/23 - Le 16 février, on prend la Bastille !

6/02/23 - Le 7 février, soyons plus nombreux à manifester pour nos retraites

2/02/23 - Face à un tel rejet massif, le gouvernement doit retirer sa réforme des retraites

30/01/23 - Retraites : la réforme de trop

28/01/23 - Des augmentations de salaire en-dessous de l’inflation

23/01/23 - Retraites : Assemblée/débat le 26, grève et manif le 31 janvier

16/01/23 - Retraites : nous sommes tous concernés

13/01/23 - Tous en grève le 19 janvier pour nos retraites !

20/12/22 - Le pluralisme syndical est un sport de combat

19/12/22 - Economies de chauffage : la direction fait du zèle

16/12/22 - Vague de froid au Technocentre : ça va chauffer !

14/12/22 - SUD lance une alerte sur la température au Technocentre

14/12/22 - Froid de canard dans les ateliers et sur certains plateaux

7/12/22 - Des élus supplémentaires pour SUD au second tour

2/12/22 - CSE du 2 décembre : SUD vote contre le projet Ampere

29/11/22 - Ampere : La CFE-CGC et la CFDT s’opposent à une expertise

29/11/22 - Au second tour, votez SUD !

25/11/22 - BQSR Ampere (Beaucoup de Questions Sans Réponses)

23/11/22 - Résultats du 1er tour des élections CSE

19/11/22 - Que pensez-vous de la scission entre Power et Ampere ?

17/11/22 - Power/Ampere : les élus SUD de Guyancourt et Aubevoye demandent une expertise

13/11/22 - On sait ce qu’Ampere…

8/11/22 - Des voix pour SUD pour une autre voie

7/11/22 - Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur SUD (sans jamais oser le demander)

28/10/22 - CAR22 : moins de départs en RCC, plus de démissions et de risques psychosociaux

28/10/22 - CTC, congés d’été et 5ème semaine 2023

26/10/22 - Visionnez le débat sur la nouvelle convention collective de la Métallurgie

20/10/22 - Conférence/Débat sur la Nouvelle Convention Collective de la Métallurgie

17/10/22 - Pour nos salaires, c’est le moment de nous y mettre tous ensemble

15/10/22 - SUD une nouvelle fois en tête à Vestalia

12/10/22 - Halte au démantèlement de Renault

8/10/22 - Conférence/débat sur la nouvelle Convention Collective de la Métallurgie

4/10/22 - Pourquoi je me suis syndiqué à SUD

27/09/22 - Pour une augmentation générale des salaires

20/09/22 - Nos salaires doivent suivre l’inflation

13/09/22 - Appel à candidatures

21/07/22 - CAR22 : le baromètre est à la pluie

28/06/22 - Les effets pervers de l’Intéressement

24/06/22 - Une « ristourne CRAMIF » qui creuse le trou de la Sécu

14/06/22 - Un ingénieur de Renault dans le piège du Cristallin

7/06/22 - Victoire des salariés de PEI

24/05/22 - Les directions de Renault et de PEI choisissent l’épreuve de force

19/05/22 - Déclaration SUD sur la grève de PEI au CSE du 19 mai

29/04/22 - Suppressions d’emplois : un mauvais CAR d’heure

28/04/22 - Alerte sur l’état de santé des salariés du Technocentre et d’Aubevoye

15/04/22 - Non au démantèlement du Technocentre

8/04/22 - Visionnez le débat avec Danièle Linhart

31/03/22 - Un CSE sur la politique emploi et les conditions de travail

31/03/22 - Formation : effet d’annonce et réalité

24/03/22 - Conférence/débat avec Danièle Linhart

21/03/22 - Télétravail : gare aux pick-pockets

21/03/22 - Véhicule personnel et déplacement professionnel : le mélange des genres

8/03/22 - Vive la journée internationale de lutte pour les droits des femmes

24/02/22 - Bureaux partagés : « dura flex, sed lex »

24/02/22 - Qualiopi, la muse des subventions publiques

24/02/22 - Indemnité télétravail : la direction déclare forfait

18/02/22 - Intéressement Groupe 2021

13/02/22 - Tout augmente sauf nos salaires

10/02/22 - Les prestataires ont le droit de communiquer avec les syndicats de Renault

31/01/22 - Des ressources humaines en voie de déshumanisation

31/01/22 - CSE du 27 janvier 2022

18/01/22 - L’histoire d’un pool qui s’est fait plumer

18/01/22 - Le côté obscur du télétravail

18/01/22 - Renault condamné pour travail dissimulé

5/01/22 - Un Technocentre vendu à la découpe

30/11/21 - Allocation télétravail : les mesquineries de la direction

24/11/21 - Quand Renault peint l’avenir en gris

18/11/21 - Vers une suppression des Augmentations Générales de Salaire

29/10/21 - Quel avenir pour le Centre Technique d’Aubevoye ?

28/10/21 - Gris/Bleus : Saison 2

26/10/21 - Emplois et compétences : toujours moins

25/10/21 - Transformation immobilière : le jeu des chaises musicales

22/10/21 - SUD assigne Renault en justice pour travail dissimulé à Guyancourt et Aubevoye

4/10/21 - Un salarié du Technocentre gravement malade menacé d’externalisation

1/10/21 - Flexibilité et baisse de salaire au menu de la 2ème réunion compétitivité 2022/2024

1/10/21 - Rupture Conventionnelle Collective : un plan social déguisé

16/09/21 - Télétravail, bureaux partagés, compétitivité… : c’est la rentrée !

15/09/21 - Réorganisation DEA-V, DEA-P et DEA-S

17/08/21 - Qui veut gagner un million ?

2/08/21 - CSE du jeudi 22/07/2021

12/07/21 - Notre raison d’être

22/06/21 - Renault condamné pour défaut de plan de prévention

15/06/21 - Ingénierie-Tertiaire : tes emplois foutent le camp

14/06/21 - Des erreurs en cascade sur les fiches de paie

8/06/21 - CSE du 7 juin sur l’externalisation de la maintenance opérationnelle

2/06/21 - Rien de tel qu’une techno-manif pour se faire entendre

27/05/21 - Rassemblement des salariés de l’Ingénierie au Technocentre mardi 1er juin

27/05/21 - Extension du mode Agile à la DEA-L : attention danger !

24/05/21 - Externalisation de la maintenance des moyens d’essais : une expertise à charge

19/05/21 - Externalisation : après la maintenance des moyens d’essais, l’exploitation

11/05/21 - Mobilisation jeudi 20 mai dans l’Ingénierie Renault

10/05/21 - Renault : les syndicats dénoncent des « départs contraints » déguisés

4/05/21 - Suivi de la Rupture Conventionnelle Collective : peu de volontaires pour perdre leur emploi

4/05/21 - La Santé au Travail mise à mal par le Covid19 et la « Renaulution »

4/05/21 - Extension de la traçabilité des véhicules d’essais aux vagues PT1, PT2, et PP

6/04/21 - Appel intersyndical : Tous à Boulogne le 8 avril

30/03/21 - Mobilisation en hausse à l’Ingénierie/Tertiaire

29/03/21 - Déclaration SUD sur la Stratégie de la DEA-T

29/03/21 - Déclaration CSSCT sur l’externalisation de la maintenance des moyens d’essais

25/03/21 - Non au démantèlement de l’Ingénierie Renault

25/03/21 - Consultation sur la politique sociale, les conditions de travail, l’emploi et la formation

18/03/21 - Succès des débrayages à Aubevoye et à Lardy contre les externalisations

16/03/21 - Non aux externalisations à l’Ingénierie

10/03/21 - Décès de notre camarade Yves Chervin

9/03/21 - Quelques réponses sur la pose des congés

8/03/21 - Renault veut vendre son Technocentre

8/03/21 - Les congés qui font déborder le vase

8/03/21 - Une égalité réelle plutôt que des fleurs

23/02/21 - Nous ne sommes pas une variable d’ajustement

22/02/21 - Hold-up sur nos congés

16/02/21 - Dans le moule comportemental de Renaulution

9/02/21 - Prime de performance 2021

1/02/21 - APLD : déclaration SUD au CSE du 1er février 2021

1/02/21 - Quand Renault fait payer la crise aux salariés

30/11/20 - Les suppressions d’emplois, ça suffit !

23/11/20 - Vestalia : les grévistes passent à la caisse

18/11/20 - Un chômage partiel qui ne coute pas un centime à Renault

12/11/20 - La courbe des présents sur site fait le grand huit


Activités Sociales et Culturelles du CSE : Ce qui doit changer !

Publié le 15 novembre 2018 à 12h47 - Mis à jour le 4 janvier 2021 à 10h12

Version imprimable de cet article

Les activités sociales et culturelles, ce sont 13,2 millions d’euros de subvention au service des salariés de l’établissement. Voici les propositions de SUD pour rendre le CSE plus solidaire et plus juste. Avec en plus un autre mode de fonctionnement basé sur un budget participatif...


RENAULT verse 2,05% de la masse salariale de l’établissement aux gestionnaires du CE pour les activités sociales et culturelles. Cet argent est versé au même titre que les cotisations obligatoires pour la sécurité sociale, le chômage ou les retraites. Cet argent est le vôtre, mais il l’est collectivement.

Pour en assurer une répartition juste, le premier outil est la grille de subvention. Or, sans aucun changement du quotient familial (QF) depuis 10 ans, celle-ci n’a pas évolué dans le bon sens :

  • Graduée de C1 à C15 avec des taux de subvention (entre 50% et 20% pour les vacances et 77% à 41% pour l’enfance) inchangés depuis une décennie, ce mille-feuille ne veut plus dire grand-chose. Pour les vacances, la catégorie C15 (subvention la plus faible accordée) concentre à elle seule 80% de la population de l’établissement. Cela veut dire que 8 personnes sur 10 ne reçoivent qu’une maigre participation de 20% pour partir en vacances, comme s’ils avaient les mêmes revenus !
  • Au lieu d’être réévalués, les plafonds de subvention ont été rabotés de 10% en 10 ans.

De plus, la formule WE & séjour alloue une subvention de 50% unique pour tous. Elle renforce l’inégalité sociale, car elle consacre une règle identique des APR au directeur.

Contre cette faible subvention maintenue volontairement, les élus SUD ont réclamé tous les ans une réactualisation de la grille aux élus gestionnaires CFE-CGC et CFDT (cf tract SUD N°13 de juin 2015). En vain. Cela ne les empêche pas d’en faire l’offre aujourd’hui en période électorale !

Proposition 1 : Recentrer la subvention globale sur les grands thèmes « Enfance, Vacances, Famille, Culture, Loisirs et Sports »

Malgré une dotation employeur en hausse de 1M€ en 2 ans, les élus gestionnaires CFE-CGC et CFDT ont laissé les principaux budgets sociaux en berne pour 2018 :

  • 10,6% sur le budget FAMILLE, - 3% sur l’ENFANCE et -1% sur celui de la Culture Loisirs Sports (CLS)

Mais alors, où part l’argent ? L’informatique, les frais généraux, la communication, bref, tout ce qui constitue le budget de fonctionnement, sort vainqueur avec + 27% en 2 ans !

Proposition 2 : Simplifier la grille de subvention, revaloriser les plafonds et permettre de les utiliser totalement

Notre proposition : une grille simplifiée à 5 niveaux, avec un taux de subvention compris entre 35 et 60% et des plafonds enfin revalorisés pour suivre le coût de la vie.

Ce chantier est possible en se servant du nouvel outil informatique, qui a coûté 1,3 M€ en conception et 340 K€/an en frais de maintenance et de développement.
Chaque salarié doit avoir accès à la totalité de sa subvention, grâce à un déplafonnement du nombre de dossiers (limités aujourd’hui à 5) ou en pouvant utiliser son plafond en une seule fois.

Proposition 3 : Consulter les salariés sur l’utilisation du budget

Pour renforcer l’aspect participatif, SUD propose que les salariés soient consultés sur l’utilisation du budget social et culturel du CSE. La relation entre les salariés et leur CSE doit être naturelle, il n’y a pas des clients d’un côté et une entreprise commerciale de l’autre.

Mieux profiter des 13,2 millions d’euros de subvention patronale

Distribuer une subvention minimum à la majorité des salariés est donc une volonté politique de la part des gestionnaires actuels.

Si cela permet de garder du budget pour une palette d’offres élargie, ce n’est pour accorder au final qu’un ensemble de petites participations, comme un saupoudrage un peu complexe à comprendre et auquel tout le monde n’est pas éligible.

Cela autorise aussi le financement d’opérations « évènementielles » qui contribuent davantage à valoriser la gestion des élus gestionnaires, qu’à répondre aux attentes des salariés :

  • la distribution de serviettes de plages aux couleurs du CE a englouti 121,5 K€ en 2013-2014,
  • la distribution de coffrets Wonderbox décidés dès janvier pour être distribués fin 2017 (à la veille des élections professionnelles finalement reportées d’un an) a absorbé un budget de 1 M€ (presque 10% du budget principal quand même !).

En superposant ces opérations avec l’agenda social, on pourrait presque y voir l’ambition de servir des intérêts électoraux…

Plus ambiguë, la décision des gestionnaires du CE d’accueillir et financer des soirées afterwork DEA-TV (Ingénierie des essais véhicules) avec goodies et buffets autour d’un véhicule. Participer à ces évènements professionnels habituellement pris en charge par l’employeur en y consacrant un budget de 5000€ au détriment des œuvres sociales, peut-on appeler encore cela un « CE pour tous » ?

A contrario, lorsque des salariés demandent la permission de diffuser un film suivi d’un échange avec le réalisateur, ou la mise en place d’un débat sur Mai 68 qui ne coûte rien, c’est le refus catégorique.

Rendre au CE ce qui appartient au CE…

Partir en vacances, faire du sport, se cultiver et envoyer ses enfants en vacances grâce à une subvention, sont les priorités des activités sociales d’un Comité d’Établissement. Il en sera de même avec le Comité Social et Économique (CSE). Partant de là, il faut savoir 2 choses :

  • Le bilan triomphaliste que vous dressent les élus gestionnaires CE sortants ne tient pas du miracle : nombre d’offres ou propositions ne sont qu’un héritage des précédentes mandatures, et jusqu’en 2005, le CE était cogéré par CGT, SUD et CFDT.
  • La structure technique (site internet, brochures, forums, billetterie…) et tout le savoir-faire de l’équipe des salariés du CE (travail sur les destinations, propositions et prix, activités sportives, comptabilité, informatique…) sont indépendantes de toute gestion syndicale. Elles sont en place quel que soient les élus qui prendront la gestion à l’issue des prochaines élections professionnelles. On ne peut parler du succès du CE sans leur travail et leur professionnalisme, et sans le travail des élus de toutes les organisations syndicales représentatives participant aux 3 commissions (enfance, famille, CLS culture loisirs et sport).

De même, la gestion rigoureuse du budget n’est pas une vertu, c’est une obligation légale contrôlée depuis 2014 par des commissaires aux comptes. Tous les comités d’entreprise sont soumis aux mêmes obligations comptables, seules les orientations sociales dans l’intérêt du plus grand nombre de salariés, peuvent varier.

Pour que chacune et chacun puisse changer les orientations sociales du CSE dans un esprit juste et solidaire :
du 19 au 21 novembre,
Votez SUD !

Téléchargez le tract du 15 novembre 2018


 


Une réaction, un commentaire ?


sudrenault.org - SUD Renault 2016 - Tous droits réservés pour les textes et les images - plan du site