ACTUALITÉ Guyancourt-Aubevoye


4 juin

Etes-vous syndi-calé ?

1er juin

Allocation Vacances 2024 : une nouvelle usine à gaz

28 mai

Etes-vous bien inscrit comme électeur ?

27 mai

Le refus du double langage

27 mai

Des Activités Sociales et Culturelles pour tous


24/05/24 - La démolition du Gradient ne passe toujours pas

21/05/24 - Vous aimez nous lire ?

21/05/24 - Jusqu’ici tout va bien…

13/05/24 - Pour un Gradient d’économie ?

13/05/24 - Ecrêtage illégal des compteurs Horaire Variable

25/04/24 - CSE du 25 avril 2024

18/04/24 - Fiche de paie : l’usine à gaz

16/04/24 - Bilan 2023 et objectifs 2024 : La direction notée « contribution insuffisante »

16/04/24 - Aux urnes, salariés !

5/04/24 - Les gestionnaires du CSE pris en flagrant délit de clientélisme

2/04/24 - CSE du 28 mars 2024

19/03/24 - Quand promotion rime avec déception

19/03/24 - Les salariés de PEI en attente du résultat d’un appel d’offres

16/02/24 - NAO : des augmentations de salaire en-dessous de l’inflation

9/02/24 - Elections CSE d’Ampere : des résultats en demi-teinte

6/02/24 - Parlons salaires

30/01/24 - Ampere : Votez pour les candidats SUD

25/01/24 - CSE du 25 janvier 2024

23/01/24 - Flagrant délit de duplicité

9/01/24 - Des raisons de se porter candidat aux élections CSE d’Ampere

22/12/23 - Le licenciement d’un prestataire du Technocentre annulé

11/12/23 - Des quotas de notation à Renault

5/12/23 - Avoir ou pas la gueule de l’emploi

29/11/23 - Avenant passage cadre : un chantage à la signature illégal

9/11/23 - La grande foire aux emplois

27/10/23 - Convention collective de la Métallurgie : l’emploi en catalogue

12/10/23 - Activités sociales et culturelles : la grande tambouille

10/10/23 - Des salaires minima qui portent bien leur nom

10/10/23 - Pour eux les millions, pour nous l’inflation

3/10/23 - Manifestons le 13 octobre pour nos salaires !

27/09/23 - Des actions ou des augmentations de salaire ?

5/09/23 - Horse : le cheval dont Geely risque de prendre les rênes

5/09/23 - Ampere : quand le courant ne passe pas

15/06/23 - Socle social commun et premiers effets de bord

14/06/23 - Tous au pique-nique SUD !

30/05/23 - Réforme des retraites : Macron et Borne ne sont pas tirés d’affaire

26/05/23 - Droits des salariés Renault

3/05/23 - Le démantèlement de Renault en marche

27/04/23 - Des accidents du travail qui passent sous les radars

25/04/23 - Réforme des retraites : la mobilisation entre dans une nouvelle phase

11/04/23 - Tous en grève et en manif jeudi 13 avril

5/04/23 - Acquis sociaux : les grandes manœuvres

3/04/23 - Toutes et tous en grève jeudi 6 avril

3/04/23 - Des formations en-dessous des besoins réels

3/04/23 - Emploi et conditions de travail : un bilan 2022 négatif

3/04/23 - Activités sociales et culturelles : un budget électoraliste

21/03/23 - Manif du 23 mars : 14h Bastille

20/03/23 - 49.3 : l’aveu d’échec du gouvernement

17/03/23 - 49.3 raisons de se mobiliser

13/03/23 - Toutes et tous en grève mercredi 15 mars

28/02/23 - Toutes et tous en grève mardi 7 mars

26/02/23 - Une alliance CFE-CGC/CFDT contre le pluralisme syndical

14/02/23 - Le 16 février, on prend la Bastille !

6/02/23 - Le 7 février, soyons plus nombreux à manifester pour nos retraites

2/02/23 - Face à un tel rejet massif, le gouvernement doit retirer sa réforme des retraites

30/01/23 - Retraites : la réforme de trop

28/01/23 - Des augmentations de salaire en-dessous de l’inflation

23/01/23 - Retraites : Assemblée/débat le 26, grève et manif le 31 janvier

16/01/23 - Retraites : nous sommes tous concernés

13/01/23 - Tous en grève le 19 janvier pour nos retraites !

20/12/22 - Le pluralisme syndical est un sport de combat

19/12/22 - Economies de chauffage : la direction fait du zèle

16/12/22 - Vague de froid au Technocentre : ça va chauffer !

14/12/22 - SUD lance une alerte sur la température au Technocentre

14/12/22 - Froid de canard dans les ateliers et sur certains plateaux

7/12/22 - Des élus supplémentaires pour SUD au second tour

2/12/22 - CSE du 2 décembre : SUD vote contre le projet Ampere

29/11/22 - Ampere : La CFE-CGC et la CFDT s’opposent à une expertise

29/11/22 - Au second tour, votez SUD !

25/11/22 - BQSR Ampere (Beaucoup de Questions Sans Réponses)

23/11/22 - Résultats du 1er tour des élections CSE

19/11/22 - Que pensez-vous de la scission entre Power et Ampere ?

17/11/22 - Power/Ampere : les élus SUD de Guyancourt et Aubevoye demandent une expertise

13/11/22 - On sait ce qu’Ampere…

8/11/22 - Des voix pour SUD pour une autre voie

7/11/22 - Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur SUD (sans jamais oser le demander)

28/10/22 - CAR22 : moins de départs en RCC, plus de démissions et de risques psychosociaux

28/10/22 - CTC, congés d’été et 5ème semaine 2023

26/10/22 - Visionnez le débat sur la nouvelle convention collective de la Métallurgie

20/10/22 - Conférence/Débat sur la Nouvelle Convention Collective de la Métallurgie

17/10/22 - Pour nos salaires, c’est le moment de nous y mettre tous ensemble

15/10/22 - SUD une nouvelle fois en tête à Vestalia

12/10/22 - Halte au démantèlement de Renault

8/10/22 - Conférence/débat sur la nouvelle Convention Collective de la Métallurgie

4/10/22 - Pourquoi je me suis syndiqué à SUD

27/09/22 - Pour une augmentation générale des salaires

20/09/22 - Nos salaires doivent suivre l’inflation

13/09/22 - Appel à candidatures

21/07/22 - CAR22 : le baromètre est à la pluie

28/06/22 - Les effets pervers de l’Intéressement

24/06/22 - Une « ristourne CRAMIF » qui creuse le trou de la Sécu

14/06/22 - Un ingénieur de Renault dans le piège du Cristallin

7/06/22 - Victoire des salariés de PEI

24/05/22 - Les directions de Renault et de PEI choisissent l’épreuve de force

19/05/22 - Déclaration SUD sur la grève de PEI au CSE du 19 mai

29/04/22 - Suppressions d’emplois : un mauvais CAR d’heure

28/04/22 - Alerte sur l’état de santé des salariés du Technocentre et d’Aubevoye

15/04/22 - Non au démantèlement du Technocentre

8/04/22 - Visionnez le débat avec Danièle Linhart

31/03/22 - Un CSE sur la politique emploi et les conditions de travail

31/03/22 - Formation : effet d’annonce et réalité

24/03/22 - Conférence/débat avec Danièle Linhart

21/03/22 - Télétravail : gare aux pick-pockets

21/03/22 - Véhicule personnel et déplacement professionnel : le mélange des genres

8/03/22 - Vive la journée internationale de lutte pour les droits des femmes

24/02/22 - Bureaux partagés : « dura flex, sed lex »

24/02/22 - Qualiopi, la muse des subventions publiques

24/02/22 - Indemnité télétravail : la direction déclare forfait

18/02/22 - Intéressement Groupe 2021

13/02/22 - Tout augmente sauf nos salaires

10/02/22 - Les prestataires ont le droit de communiquer avec les syndicats de Renault

31/01/22 - Des ressources humaines en voie de déshumanisation

31/01/22 - CSE du 27 janvier 2022

18/01/22 - L’histoire d’un pool qui s’est fait plumer

18/01/22 - Le côté obscur du télétravail

18/01/22 - Renault condamné pour travail dissimulé

5/01/22 - Un Technocentre vendu à la découpe

30/11/21 - Allocation télétravail : les mesquineries de la direction

24/11/21 - Quand Renault peint l’avenir en gris

18/11/21 - Vers une suppression des Augmentations Générales de Salaire

29/10/21 - Quel avenir pour le Centre Technique d’Aubevoye ?

28/10/21 - Gris/Bleus : Saison 2

26/10/21 - Emplois et compétences : toujours moins

25/10/21 - Transformation immobilière : le jeu des chaises musicales

22/10/21 - SUD assigne Renault en justice pour travail dissimulé à Guyancourt et Aubevoye

4/10/21 - Un salarié du Technocentre gravement malade menacé d’externalisation

1/10/21 - Flexibilité et baisse de salaire au menu de la 2ème réunion compétitivité 2022/2024

1/10/21 - Rupture Conventionnelle Collective : un plan social déguisé

16/09/21 - Télétravail, bureaux partagés, compétitivité… : c’est la rentrée !

15/09/21 - Réorganisation DEA-V, DEA-P et DEA-S

17/08/21 - Qui veut gagner un million ?

2/08/21 - CSE du jeudi 22/07/2021

12/07/21 - Notre raison d’être

22/06/21 - Renault condamné pour défaut de plan de prévention

15/06/21 - Ingénierie-Tertiaire : tes emplois foutent le camp

14/06/21 - Des erreurs en cascade sur les fiches de paie

8/06/21 - CSE du 7 juin sur l’externalisation de la maintenance opérationnelle

2/06/21 - Rien de tel qu’une techno-manif pour se faire entendre

27/05/21 - Rassemblement des salariés de l’Ingénierie au Technocentre mardi 1er juin

27/05/21 - Extension du mode Agile à la DEA-L : attention danger !

24/05/21 - Externalisation de la maintenance des moyens d’essais : une expertise à charge

19/05/21 - Externalisation : après la maintenance des moyens d’essais, l’exploitation

11/05/21 - Mobilisation jeudi 20 mai dans l’Ingénierie Renault

10/05/21 - Renault : les syndicats dénoncent des « départs contraints » déguisés

4/05/21 - Suivi de la Rupture Conventionnelle Collective : peu de volontaires pour perdre leur emploi

4/05/21 - La Santé au Travail mise à mal par le Covid19 et la « Renaulution »

4/05/21 - Extension de la traçabilité des véhicules d’essais aux vagues PT1, PT2, et PP

6/04/21 - Appel intersyndical : Tous à Boulogne le 8 avril

30/03/21 - Mobilisation en hausse à l’Ingénierie/Tertiaire

29/03/21 - Déclaration SUD sur la Stratégie de la DEA-T


Tous en grève le 19 janvier pour nos retraites !

Publié le 13 janvier 2023 à 9h49 - Mis à jour le 22 janvier 2023 à 17h40

Version imprimable de cet article

Le syndicat SUD appelle les salariés du Technocentre et du CTA à faire grève jeudi 19 janvier 2023 contre le passage à 64 ans de l’âge légal de la retraite et l’allongement de la durée de cotisation. Jeunes, moins jeunes, salariés Renault, prestataires... : nous sommes tous concernés !


La réforme des retraites tient, pour l’instant, sur moins de soixante pages. Comme prévu, elle prend la forme d’un Projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2023 (PLFSS), sous la houlette de Bercy et des ministères du Travail et de la Santé, qui sera présenté en conseil des ministres le 23 janvier.

Travailler plus

Le 1er septembre 2023 marquera le début du « relèvement de l’âge légal de départ à 64 ans » au rythme de 3 mois par an d’ici 2030, et de la durée de cotisation qui passera à 43 ans d’ici 2027 au rythme d’un trimestre par an.

Année de naissance Âge légal (hors départs anticipés) Durée d’assurance requise avant réforme Durée d’assurance requise après réforme Nombre de trimestres supplémentaires demandés
1960 62 ans 167 trimestres 167 trimestres 0
1er janvier - 31 août 1961 62 ans 168 trimestres 168 trimestres 0
1er septembre -31 décembre 1961 62 ans et 3 mois 168 trimestres 169 trimestres 1
1962 62 ans et 6 mois 168 trimestres 169 trimestres 1
1963 62 ans et 9 mois 168 trimestres 170 trimestres 2
1964 63 ans 169 trimestres 171 trimestres 2
1965 63 ans et 3 mois 169 trimestres 172 trimestres 3
1966 63 ans et 6 mois 169 trimestres 172 trimestres 3
1967 63 ans et 9 mois 170 trimestres 172 trimestres 2
1968 64 ans 170 trimestres 172 trimestres 2
1969 64 ans 170 trimestres 172 trimestres 2
1970 64 ans 171 trimestres 172 trimestres 1
1971 64 ans 171 trimestres 172 trimestres 1
1972 64 ans 171 trimestres 172 trimestres 1
1973 64 ans 172 trimestres 172 trimestres 0

Des carrières de plus en plus longues

Le gouvernement veut reculer le dispositif actuel [1] de départ en retraite anticipé pour carrière longue de de 60 à 62 ans pour les salariés ayant 4 ou 5 trimestres cotisés (selon le mois de naissance) avant 20 ans.

Les salariés qui ont eu des « carrières très longues » avant 18 ans (4 ou 5 trimestres cotisés selon le mois de naissance) pourront espérer prendre leur retraite à partir de 60 ans « sous réserve d’avoir cotisé la durée d’assurance requise majorée d’une année. »

Ceux qui ont commencé à travailler avant 16 ans (4 ou 5 trimestres cotisés selon le mois de naissance) pourront continuer à partir à compter de 58 ans « sous réserve d’avoir cotisé la durée d’assurance requise majorée d’une année » au lieu de deux comme aujourd’hui (Voir le dossier de presse du gouvernement).

Des « départs anticipés » resteront possibles au titre de l’invalidité ou de la pénibilité, mais aussi pour les travailleurs handicapés et les « carrières longues », dans des conditions qui seront « définies par décret ».

Des pensions à la peine

C’est aussi par décret qu’interviendra la « revalorisation des petites pensions » à partir du 1er septembre 2023, portant le minimum garanti à 1200 euros brut pour une carrière complète (âge et durée légale de cotisation). C’est un petit plus mais qui est loin de suffire pour vivre dignement.

La réforme des retraites portée par François Fillon en 2003 promettait déjà un minimum garanti à 85% du SMIC [2]... qui n’a jamais été appliqué. Ce minimum garanti ne doit pas être confondu avec le minimum vieillesse versé à partir de 65 ans (953,45 € par mois pour une personne seule sans ressource).

Le projet de loi ne mentionne à ce stade que les futurs retraités, mais le gouvernement s’est engagé à y « intégrer » les retraités actuels dans la version qui sera présentée en Conseil des ministres le 23 janvier.

Cette mesure mise en avant par le gouvernement ne doit pas cacher la baisse générale de pensions sous l’effet des réformes successives des retraites (pension calculée sur les 25 meilleures années au lieu des 10 meilleures dans le privé, exclusion des primes pour le calcul des retraites du public, désindexation des pensions sur les salaires en période faible inflation...).

Des attaques visant certains régimes spéciaux

Après celui de la SNCF en 2018, le projet de loi prévoit la « fermeture des principaux régimes spéciaux », dont ceux de la RATP, EDF, des clercs de notaire ou encore de la Banque de France, pour leurs futures recrues « à compter du 1er septembre ». Mais les salariés qui restent dans ces régimes spéciaux seront aussi touchés par le recul de deux ans de l’âge de la retraite et l’augmentation de la durée de cotisation, même s’ils ont été embauchés avant le 1er septembre 2023.

Les autres régimes particuliers de retraite (Marins, Opéra de Paris, Comédie-Française..) ainsi que les régimes autonomes des professions libérales et des avocats, ou les régimes agricoles ne sont pas visés par cette mesure de fermeture.

Les fonctionnaires occupant ou ayant occupé un emploi classé en catégorie active pendant au moins 17 ans, pourront partir en retraite à 59 ans (contre 57 actuellement). Les fonctionnaires occupant ou ayant occupé un emploi classé en catégorie super-active (exemple : Police, Militaire, Égoutier, Contrôleurs aériens, Surveillant pénitentiaire...) pourront partir en retraite à 54 ans au lieu de 52 ans (après 27 ans de cotisations pour la Police).

Par ailleurs, un volet est consacré à la « prévention et réparation de l’usure professionnelle », avec la création d’un « fonds d’investissement » doté d’un milliard d’euros « sur la durée du quinquennat », ou encore d’une « visite médicale obligatoire à 61 ans » pour les salariés « exposés aux facteurs de risque » comme le port de charges lourdes. Une belle usine à gaz...


 

Notes

[1Conditions ouvrant droit à la retraite anticipée pour carrière longue (dispositif actuel avant la réforme) :

Années de naissance Âge de départ à la retraite envisagé (à partir de) Durée d’assurance minimale cotisée (en trimestres) Nombre minimum de trimestres d’assurance retraite en début de carrière
Si vous êtes né entre janvier et septembre Si vous êtes né entre octobre et décembre
1961, 1962, 1963 58 ans 176 (44 ans) 5 à la fin de l’année des 16 ans 4 à la fin de l’année des 16 ans
60 ans 168 (42 ans) 5 à la fin de l’année des 20 ans 4 à la fin de l’année des 20 ans
1964, 1965, 1966 58 ans 177 (44 ans 3 mois) 5 à la fin de l’année des 16 ans 4 à la fin de l’année des 16 ans
60 ans 169 (42 ans 3 mois) 5 à la fin de l’année des 20 ans 4 à la fin de l’année des 20 ans
1967, 1968, 1969 58 ans 178 (44 ans 6 mois) 5 à la fin de l’année des 16 ans 4 à la fin de l’année des 16 ans
60 ans 170 (42 ans 6 mois) 5 à la fin de l’année des 20 ans 4 à la fin de l’année des 20 ans
1970, 1971, 1972 58 ans 179 (44 ans 9 mois) 5 à la fin de l’année des 16 ans 4 à la fin de l’année des 16 ans
60 ans 171 (42 ans 9 mois) 5 à la fin de l’année des 20 ans 4 à la fin de l’année des 20 ans
À partir de 1973 58 ans 180 (45 ans) 5 à la fin de l’année des 16 ans 4 à la fin de l’année des 16 ans
60 ans 172 (43 ans) 5 à la fin de l’année des 20 ans 4 à la fin de l’année des 20 ans

[2SMIC mensuel 2023 : 1 709,28 € brut ou 1 353,07 € net


 


Une réaction, un commentaire ?


sudrenault.org - SUD Renault 2016 - Tous droits réservés pour les textes et les images - plan du site