x

Ecrivez ci-dessous votre adresse mail pour recevoir notre lettre d'information

ACTUALITÉ Renault


26 mai

Une plainte déposée contre Carlos Ghosn vise le budget d’une filiale néerlandaise de Renault-Nissan

22 avril

AG des actionnaires de Renault : Stop au dumping social

10 avril

Devant le siège de Renault le 8 avril

4 avril

Jeudi 8 avril : tous à Boulogne !

21 janvier

Chômage partiel saison 2


19/01/21 - Une stratégie financière et destructrice d’emplois

13/11/20 - Plan social Renault 2020 : 5ème réunion

7/11/20 - Plan social Renault 2020 : 4ème réunion

28/10/20 - Plan social Renault 2020 : 3ème réunion

21/10/20 - Plan social Renault : 2ème réunion

15/10/20 - Un plan social déguisé

9/10/20 - Elections CA : une abstention record

29/09/20 - Plan d’économie Renault : une expertise en demi-teinte

29/09/20 - Elections CA : comment voter ?

29/09/20 - Expertise SECAFI : les experts, ce sont les salariés !

23/09/20 - Tous mobilisés le 29 septembre !

10/09/20 - Election des administrateurs salariés : Votez SUD !

7/09/20 - Lettre ouverte aux organisations syndicales du groupe Renault

21/07/20 - Elections au Conseil d’Administration : Parrainez SUD !

24/06/20 - La grande braderie Renault

5/06/20 - Tous ensemble contre les suppressions d’emplois et les fermetures de site

3/06/20 - Des salariés de MCA et du Technocentre à Bercy

30/04/20 - L’action Renault dopée par des économies de sous-traitance

29/04/20 - Le nouveau directeur de l’Ingénierie Renault veut le beurre et l’argent du beurre

3/04/20 - Une solidarité à sens unique

27/03/20 - Vers un accord de chômage partiel

16/03/20 - Coronavirus : Renault doit suspendre ses activités

28/02/20 - Elections CSE des établissements Renault

21/02/20 - Crépage de chignon entre Ghosn et la direction de Renault aux Prud’hommes de Boulogne

18/02/20 - NAO 2020 : La négociation sur les salaires fait flop

31/01/20 - Dispense d’Activité en solde

29/01/20 - NAO 2020 : première réunion

17/01/20 - Le regard des Français sur Carlos Ghosn

8/01/20 - Beaucoup de bruit pour rien

4/11/19 - Renault en panne de direction

27/09/19 - Pas d’écrêtage des congés au 31 décembre 2019

15/07/19 - Salaire des Cadres en DA non revalorisé : un blocage anormal

9/05/19 - Quand Carlos Ghosn se prenait pour Louis XIV

18/04/19 - Cadres : plan de promo 2019

3/04/19 - ETAM : Où situer votre salaire ?

28/02/19 - Prime Gilets jaunes : double peine pour les salariés à temps partiels

15/02/19 - Résultat des NAO 2019

14/02/19 - Calculez votre prime d’intéressement 2019

28/01/19 - Ethique : la grande absente de l’affaire Ghosn

28/01/19 - Salaires : des paroles aux actes

12/01/19 - Prime exceptionnelle : Renault fait le minimum

19/12/18 - Une prime exceptionnelle à Renault : merci les Gilets jaunes !

13/12/18 - Il faut augmenter les salaires

25/11/18 - Carlos Ghosn ou la faillite de la gouvernance à la française

15/11/18 - Allocation de fin d’année

8/10/18 - Des accords de dupes

2/05/18 - Augmentations et primes individuelles : La peau de chagrin

17/04/18 - Objectif de la nouvelle réorganisation : 10 milliards d’économies par an !

20/03/18 - Mesures salariales 2018

17/02/18 - NAO : des miettes pour les AGS et les AI

16/02/18 - Baisse du salaire de Ghosn : encore un coup de com’

16/02/18 - « La meilleure année de son histoire » pour Renault, mais pas pour ses salariés !

19/01/18 - Ghosn conteste le rapport d’Amnesty International sur le cobalt

19/12/17 - Santa Carlos joue au Père Noël !

4/12/17 - CEF : la cour de cassation donne raison à 16 salariés Renault

19/11/17 - Amnesty International : « Dites à Renault de lutter contre les violations des droits humains »

19/11/17 - Des milliers de salariés de Dacia manifestent contre une réforme fiscale

14/11/17 - Des élections reportées pour mieux réduire la représentativité et les droits des salariés

3/11/17 - L’étrange affaire des espions de Renault

11/10/17 - Les calendriers SUD Renault sont arrivés

5/09/17 - Cadres exclus des NAO : SUD fait appel

25/07/17 - Une dizaine de suicides chez Renault en quatre ans

18/07/17 - CIFRE : vous avez droit à une indemnité de précarité !

26/06/17 - Stop à l’exclusion des cadres des NAO : SUD saisit la justice

26/06/17 - NAO Cadres : SUD saisit la justice

13/06/17 - La destruction du Code du travail ne se négocie pas, elle se combat

24/04/17 - Barèmes de rémunération 2017

8/04/17 - Tentative de suicide chez Renault Sandouville

28/03/17 - Si t’as pas tes stock-options, t’as pas de talent !

12/03/17 - Bilan social Renault Guyancourt 2016 : pas de quoi pavoiser !

8/03/17 - Le 8 mars, cessons le travail pour les droits des Femmes

21/02/17 - NAO : SUD dit stop à l’exclusion des cadres

21/02/17 - NAO : SUD dit stop à l’exclusion des cadres

20/02/17 - NAO 2017 : des miettes malgré des résultats record

11/01/17 - SUD se prononce contre la signature du nouvel accord de compétitivité Renault

7/01/17 - Jackpot de Noël pour Carlos Ghosn

6/01/17 - Nouvel accord compétitivité Renault : la version finale du texte

21/12/16 - Jackpot de Noël pour Carlos Ghosn

14/12/16 - 9ème réunion compétitivité : une première synthèse de l’accord toujours aussi indigeste

29/11/16 - Accord compétitivité Renault : un bon flyer vaut mieux qu’un long discours !

16/11/16 - 6ème réunion Compétitivité : la direction à la manoeuvre

8/11/16 - 5ème réunion Compétitivité : enfumage sur l’emploi

26/10/16 - 4ème réunion Compétitivité : des projets complets de véhicules sous-traités dans l’Ingénierie

20/10/16 - 3ème réunion Compétitivité : Toujours plus de flexibilité !

11/10/16 - Accord compétivité 2016 : calendrier des annonces de la direction

7/10/16 - Résultats des élections au conseil d’administration

6/10/16 - 2ème réunion Compétitivité : moins de départs et trop peu d’embauches

4/10/16 - 1ère réunion Compétitivité : 1ers rounds

24/09/16 - Des administrateurs salariés incolores et inodores

24/09/16 - Un conseil d’administration sous influence

20/09/16 - Un salarié de Renault Douai se suicide en mettant en cause Renault

12/09/16 - Accord de compétitivité : le calendrier des négociations

12/09/16 - Elections CA : la profession de foi des candidats SUD

7/09/16 - Plus de version Diesel pour la future Clio ?

17/08/16 - Vers un nouvel accord de compétitivité à Renault : le digital comme prétexte

16/06/16 - Elections au Conseil d’administration du groupe Renault

9/06/16 - La mutuelle obligatoire Renault évolue

6/06/16 - Guyancourt/Aubevoye : élections CHSCT le 17 juin

10/04/16 - Désamiantage : les anciens salariés de Renault se disent trahis

21/10/14 - Pétition Mutuelle

19/09/12 - ELECTIONS CA 2012

10/04/12 - Les cahiers d’alter 2012

20/02/12 - Au ralenti en France RENAULT s’intalle au Maroc


AG des actionnaires de Renault : Stop au dumping social

Publié le 22 avril 2021 par sud tcr - Mis à jour le 10 mai 2021

Version imprimable de cet article


A la veille de l’AG des actionnaires de Renault, SUD tient à affirmer que ce ne sont pas aux marchés financiers de dicter leur loi. Des mobilisations ont commencé parmi les salariés de l’Ingénierie ou des fonderies, qu’il nous faut amplifier pour défendre nos emplois et nos conditions de travail.


Ce ne sont pas aux marchés financiers de dicter leur loi

En cette veille d’Assemblée Générale annuelle des actionnaires de Renault, la direction de Renault promet de générer des milliards de chiffre d’affaires en France grâce à de nouvelles technologies et énergies. En attendant, Renault ferme des usines et supprime des milliers d’emplois.

Le nouveau Directeur Général de Renault, Luca De Meo proclame que « Le cœur d’une boîte automobile est l’ingénierie », mais il veut supprimer 2500 emplois Renault et 5300 prestataires dans l’Ingénierie et les fonctions tertiaires, pour les délocaliser en grande partie dans des pays où la main d’œuvre est moins chère.

Ces réductions d’effectifs se font aussi par une exploitation accrue des salariés avec comme objectifs une réduction d’un an de la durée de développement d’un nouveau véhicule en Ingénierie et de 10% le temps de son assemblage en Fabrication.

La direction de Renault affirme ne pas procéder à des licenciements, et réduire les effectifs par un plan de départs volontaires. C’est faux.

Des milliers de prestataires du Technocentre de Guyancourt ou du centre technique de Renault Lardy ont déjà été remerciés. Des salariés Renault voient leur poste supprimé. Ils sont alors invités à en trouver un autre ailleurs, alors que les opportunités en interne sont de plus en plus rares, ou à adhérer à un plan de Rupture Conventionnelle Collective. Ce plan de départs volontaires est en fait un plan social déguisé.

N’ayant pas assez de salariés « volontaires » au départ, la direction veut les externaliser de force dans d’autres entreprises, comme c’est le cas pour les salariés de la maintenance des moyens d’essais de l’Ingénierie. D’autres secteurs suivront si ce projet se réalisait.

Les salariés de la Fabrication sont tout aussi visés. L’activité de l’usine Renault de Douai est au plus bas, avec du chômage partiel, générant beaucoup d’inquiétude sur l’avenir des emplois. S’y ajoutent la mise en vente de nombreuses succursales Renault Retail Group (RRG) ou de la Fonderie de Bretagne, la fermeture de l’usine de Choisy, l’arrêt de l’assemblage final de véhicules à Flins… 4600 emplois doivent être supprimés dans le groupe en France, alors que l’Etat actionnaire de Renault laisse faire. Sans compter les nombreux plans sociaux parmi les fournisseurs, victimes de la politique agressive de la direction des achats de Renault, comme SAM, MBF, les Fonderies du Poitou… C’est une hécatombe.

Pour masquer cette casse sociale, Jean-Dominique Senard et Luca De Meo vont présenter lors de l’AG des actionnaires la stratégie du Groupe Renault en matière de Responsabilité Sociétale et Environnementale (RSE), qui serait sa nouvelle « Raison d’Être ». Ce seront par exemple des micro-crédits pour acheter des véhicules... devenus hors de prix pour une partie de la population. Car la direction de Renault se félicite en même temps d’avoir augmenté de 6 points le prix de vente de ses véhicules au 1er trimestre 2021. Elle veut vendre des véhicules plus hauts de gamme, estimant que les marges sont trop faibles sur les petits véhicules. Dans une communication interne le 14 avril, Luca De Meo a livré le fond de sa pensée : « on a besoin de faire de l’argent. Alors on va vers les gens qui ont de l’argent. On a cherché longtemps la partie la moins rentable du marché, et c’est pour ça qu’on en est là ». Quel cynisme.

Les classes populaires sont les doubles victimes de la politique de la direction de Renault : en voyant s’écarter à la fois la possibilité d’avoir un emploi (voire en le perdant) et celle d’acheter un véhicule devenu trop cher.

Pour réduire les coûts, Luca De Meo demande aux salariés d’« aller chercher chaque euro qui n’est pas nécessaire ». Il pourrait commencer par balayer devant sa porte : sa rémunération annuelle de 6 millions d’euros, dont 75 000 actions gratuites, est une véritable provocation à l’heure où il impose une cure d’austérité aux salariés qui ne sont plus que des « coûts fixes » qu’il faut réduire.

L’obsession de De Meo, ce sont les agences de notation et la valeur de l’action Renault. Sa « renaulution », c’est à dire la baisse des effectifs, des capacités industrielles et du réseau commercial du groupe Renault, a pour objectif principal l’augmentation de la capitalisation boursière de Renault. Pour SUD au contraire, ce ne sont pas les marchés financiers qui doivent imposer leur loi.

Les transitions énergétiques et technologiques doivent être créatrices d’emplois. Au lieu de se débarrasser des salariés dont le métier serait devenu obsolète, Renault doit mettre les moyens pour les reconvertir afin qu’ils gardent leur emploi. Ce n’est pas le cas aujourd’hui, comme le montre un budget formation en stagnation.

La charge de travail doit être répartie équitablement entre tous les salariés et les sites du groupe Renault, et le temps de travail réduit afin d’assurer à tous un emploi et de bonnes conditions de travail.

Des mobilisations ont commencé parmi les salariés de l’Ingénierie Renault ou des fonderies. SUD Renault appelle à les amplifier et à les faire converger pour défendre nos emplois et nos conditions de travail.

 
L’Union Syndicale SUD du Groupe Renault, le 22 avril 2021
 

Contacts :

  • Christian Morel : 06 84 15 73 06
  • Jérôme Thierry : 06 80 05 98 73
  • Laurent Van Den Berghe : 06 07 85 72 50

Télecharger le communiqué SUD Renault


 


Une réaction, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

SUD Renault 2016 - Tous droits réservés pour les textes et les images - plan du site