ACTUALITÉ Renault


3 juin

Non à la vente de la collection Renault

13 mai

Jackpot pour De Meo

26 avril

Mutuelle Renault : jusqu’à 26 % de hausse de la « part salarié »

6 février

Qui Ampere gagne ?!

23 janvier

Urgence Salaires


23/01/24 - Elections chez Ampere : votez SUD

20/12/23 - Elections à Ampere : appel à candidatures

5/09/23 - Divorce à la japonaise

26/05/23 - Le système de rémunération des salariés Renault remis en cause

22/05/23 - L’Ingénierie Renault se fait l’Ampere

17/02/23 - Un record de cash

20/12/22 - Début des NAO à Renault

1/12/22 - « On est en train de tuer Renault »

29/11/22 - Du véhicule électrique à l’usine à gaz

23/09/22 - Non, les salariés de Renault ne toucheront pas une prime de 1000 €

6/09/22 - Face à la hausse des prix, il faut augmenter les salair€s

6/09/22 - Non au dézingage de nos acquis sociaux

10/08/22 - 6,1% d’inflation : et nos salaires ?

24/05/22 - Renault qui souffre, Renault qui profite

22/04/22 - Horse et Ampère sont dans un bateau…

21/02/22 - NAO : Des augmentations en dessous de l’inflation

21/02/22 - Pour une augmentation générale des salaires

1/12/21 - Renault Flins : une reconversion en trompe-l’oeil

5/11/21 - De nouvelles Ruptures Conventionnelles Collectives et Dispenses d’Activité en 2022

14/10/21 - La mobilisation fait reculer la direction de Renault sur les 20 mn de pause

26/05/21 - Une plainte déposée contre Carlos Ghosn vise le budget d’une filiale néerlandaise de Renault-Nissan

22/04/21 - AG des actionnaires de Renault : Stop au dumping social

10/04/21 - Devant le siège de Renault le 8 avril

4/04/21 - Jeudi 8 avril : tous à Boulogne !

21/01/21 - Chômage partiel saison 2

19/01/21 - Une stratégie financière et destructrice d’emplois

13/11/20 - Plan social Renault 2020 : 5ème réunion

7/11/20 - Plan social Renault 2020 : 4ème réunion

28/10/20 - Plan social Renault 2020 : 3ème réunion

21/10/20 - Plan social Renault : 2ème réunion

15/10/20 - Un plan social déguisé

9/10/20 - Elections CA : une abstention record

29/09/20 - Plan d’économie Renault : une expertise en demi-teinte

29/09/20 - Elections CA : comment voter ?

29/09/20 - Expertise SECAFI : les experts, ce sont les salariés !

23/09/20 - Tous mobilisés le 29 septembre !

10/09/20 - Election des administrateurs salariés : Votez SUD !

7/09/20 - Lettre ouverte aux organisations syndicales du groupe Renault

21/07/20 - Elections au Conseil d’Administration : Parrainez SUD !

24/06/20 - La grande braderie Renault

5/06/20 - Tous ensemble contre les suppressions d’emplois et les fermetures de site

3/06/20 - Des salariés de MCA et du Technocentre à Bercy

30/04/20 - L’action Renault dopée par des économies de sous-traitance

29/04/20 - Le nouveau directeur de l’Ingénierie Renault veut le beurre et l’argent du beurre

3/04/20 - Une solidarité à sens unique

27/03/20 - Vers un accord de chômage partiel

16/03/20 - Coronavirus : Renault doit suspendre ses activités

28/02/20 - Elections CSE des établissements Renault

21/02/20 - Crépage de chignon entre Ghosn et la direction de Renault aux Prud’hommes de Boulogne

18/02/20 - NAO 2020 : La négociation sur les salaires fait flop

31/01/20 - Dispense d’Activité en solde

29/01/20 - NAO 2020 : première réunion

17/01/20 - Le regard des Français sur Carlos Ghosn

8/01/20 - Beaucoup de bruit pour rien

4/11/19 - Renault en panne de direction

27/09/19 - Pas d’écrêtage des congés au 31 décembre 2019

15/07/19 - Salaire des Cadres en DA non revalorisé : un blocage anormal

9/05/19 - Quand Carlos Ghosn se prenait pour Louis XIV

18/04/19 - Cadres : plan de promo 2019

3/04/19 - ETAM : Où situer votre salaire ?

28/02/19 - Prime Gilets jaunes : double peine pour les salariés à temps partiels

15/02/19 - Résultat des NAO 2019

14/02/19 - Calculez votre prime d’intéressement 2019

28/01/19 - Ethique : la grande absente de l’affaire Ghosn

28/01/19 - Salaires : des paroles aux actes

12/01/19 - Prime exceptionnelle : Renault fait le minimum

19/12/18 - Une prime exceptionnelle à Renault : merci les Gilets jaunes !

13/12/18 - Il faut augmenter les salaires

25/11/18 - Carlos Ghosn ou la faillite de la gouvernance à la française

15/11/18 - Allocation de fin d’année

8/10/18 - Des accords de dupes

2/05/18 - Augmentations et primes individuelles : La peau de chagrin

17/04/18 - Objectif de la nouvelle réorganisation : 10 milliards d’économies par an !

20/03/18 - Mesures salariales 2018

17/02/18 - NAO : des miettes pour les AGS et les AI

16/02/18 - Baisse du salaire de Ghosn : encore un coup de com’

16/02/18 - « La meilleure année de son histoire » pour Renault, mais pas pour ses salariés !

19/01/18 - Ghosn conteste le rapport d’Amnesty International sur le cobalt

19/12/17 - Santa Carlos joue au Père Noël !

4/12/17 - CEF : la cour de cassation donne raison à 16 salariés Renault

19/11/17 - Amnesty International : « Dites à Renault de lutter contre les violations des droits humains »

19/11/17 - Des milliers de salariés de Dacia manifestent contre une réforme fiscale

14/11/17 - Des élections reportées pour mieux réduire la représentativité et les droits des salariés

3/11/17 - L’étrange affaire des espions de Renault

11/10/17 - Les calendriers SUD Renault sont arrivés

5/09/17 - Cadres exclus des NAO : SUD fait appel

25/07/17 - Une dizaine de suicides chez Renault en quatre ans

18/07/17 - CIFRE : vous avez droit à une indemnité de précarité !

26/06/17 - Stop à l’exclusion des cadres des NAO : SUD saisit la justice

26/06/17 - NAO Cadres : SUD saisit la justice

13/06/17 - La destruction du Code du travail ne se négocie pas, elle se combat

24/04/17 - Barèmes de rémunération 2017

8/04/17 - Tentative de suicide chez Renault Sandouville

28/03/17 - Si t’as pas tes stock-options, t’as pas de talent !

12/03/17 - Bilan social Renault Guyancourt 2016 : pas de quoi pavoiser !

8/03/17 - Le 8 mars, cessons le travail pour les droits des Femmes

21/02/17 - NAO : SUD dit stop à l’exclusion des cadres

21/02/17 - NAO : SUD dit stop à l’exclusion des cadres

20/02/17 - NAO 2017 : des miettes malgré des résultats record

11/01/17 - SUD se prononce contre la signature du nouvel accord de compétitivité Renault

7/01/17 - Jackpot de Noël pour Carlos Ghosn

6/01/17 - Nouvel accord compétitivité Renault : la version finale du texte

21/12/16 - Jackpot de Noël pour Carlos Ghosn

14/12/16 - 9ème réunion compétitivité : une première synthèse de l’accord toujours aussi indigeste

29/11/16 - Accord compétitivité Renault : un bon flyer vaut mieux qu’un long discours !

16/11/16 - 6ème réunion Compétitivité : la direction à la manoeuvre

8/11/16 - 5ème réunion Compétitivité : enfumage sur l’emploi

26/10/16 - 4ème réunion Compétitivité : des projets complets de véhicules sous-traités dans l’Ingénierie

20/10/16 - 3ème réunion Compétitivité : Toujours plus de flexibilité !

11/10/16 - Accord compétivité 2016 : calendrier des annonces de la direction

7/10/16 - Résultats des élections au conseil d’administration

6/10/16 - 2ème réunion Compétitivité : moins de départs et trop peu d’embauches

4/10/16 - 1ère réunion Compétitivité : 1ers rounds

24/09/16 - Des administrateurs salariés incolores et inodores

24/09/16 - Un conseil d’administration sous influence

20/09/16 - Un salarié de Renault Douai se suicide en mettant en cause Renault

12/09/16 - Accord de compétitivité : le calendrier des négociations

12/09/16 - Elections CA : la profession de foi des candidats SUD

7/09/16 - Plus de version Diesel pour la future Clio ?

17/08/16 - Vers un nouvel accord de compétitivité à Renault : le digital comme prétexte

16/06/16 - Elections au Conseil d’administration du groupe Renault

9/06/16 - La mutuelle obligatoire Renault évolue

6/06/16 - Guyancourt/Aubevoye : élections CHSCT le 17 juin

10/04/16 - Désamiantage : les anciens salariés de Renault se disent trahis

21/10/14 - Pétition Mutuelle

19/09/12 - ELECTIONS CA 2012

10/04/12 - Les cahiers d’alter 2012

20/02/12 - Au ralenti en France RENAULT s’intalle au Maroc


Le système de rémunération des salariés Renault remis en cause

Publié le 26 mai 2023 à 10h19 - Mis à jour le 26 mai 2023 à 13h07

Version imprimable de cet article

La direction de Renault soumet deux accords d’entreprise sur la rémunération et la prime d’ancienneté à la signature des syndicats. Ces accords sont censés « simplifier » la structure de la rémunération et l’adapter à la nouvelle convention collective de la Métallurgie. Gare aux dégâts collatéraux !


Socle social commun et effets de bord

Deux accords sur la structure de la rémunération et sur la prime d’ancienneté sont mis à la signature des syndicats de Renault en central.

L’accord sur la structure de rémunération intègrera un certain nombre de primes dans le salaire de base :

  • Le complément d’aménagement horaire ;
  • La Prime Différentielle Horaire (PDH) [1] liée aux horaires de normal, et le Complément Mensuel Horaire (CMH) lié aux horaires successifs ;
  • Les éléments d’augmentation individuelle (Complément de Carrière (CC), blocs, Unité d’Expérience Métier (UEM)) des APR tels que définis par l’accord reconnaissance de 2017 [2].

Les primes qui ne sont pas cité dans l’accord sont conservées (prime de brevet, indemnité de déplacement...).

Concernant les primes liées aux conditions de travail, au travail en équipes ou en atelier, elles seront soit conservées, soit intégrées au salaire de base, soit garanties dans une rubrique « complément de rémunération », soit rachetées au salarié.

D’autre part, l’accord exclut la prime d’ancienneté du taux horaire, d’où une baisse de celui-ci. Cette baisse sera compensée dans certains cas, comme pour le calcul des Heures Supplémentaires, par une « garantie ».

Les deux allocations de juin (« vacances ») et novembre (« fin d’année ») pour les non Cadres sont également revues à la baisse, avec une « compensation » de l’écart qui sera intégrée dans le salaire de base.

L’accord sur la prime d’ancienneté des APR et des ETAM modifie le mode de calcul de la prime.

  • Calcul actuel : Années d’ancienneté x valeur du point x coefficient [3]
  • Nouveau calcul : Années d’ancienneté x Valeur du point x Taux par classe d’emploi

Ce nouveau mode de calcul entrainera pour certains salariés une baisse de leur prime d’ancienneté (et parfois quelques hausses). Au 1er janvier 2024, les pertes sur la prime seront placées dans une « garantie » qui s’annulera en fonction de la progression de l’ancienneté ou de la classe d’emploi. Tant que le nouveau calcul ne dépassera pas la prime versée selon l’ancien mode de calcul (avant du 31/12/23), le total « prime d’ancienneté + garantie » n’évoluera pas et sera bloqué.

Restructuration des CSE

D’autre part, la direction a réuni un « Groupe de Réflexion Paritaire en vue de la négociation relative à la structure du dialogue social au sein de Renault Group » le 12 mai 2023 où elle a exposé ses intentions.

En ce qui concerne l’avenir des établissements et de leurs CSE [4] suite au démantèlement de l’entreprise, la direction privilégie un regroupement multisites par entité juridique : 1 CSE Ampere sas, 1 CSE Ampere Software et Systèmes et 1 CSE Renault sas. Selon elle, « L’évolution de l’organisation rend le maintien des 4 établissements [actuels (Guyancourt, Lardy, VSF, Siège)] inopérant » sur l’Ile-De-France.

Pour la gestion des Activités Sociales et Culturelles (ASC), la direction envisage 2 solutions de regroupement et de repartage des budgets ASC des CSE actuels :

  • Création de CASCI (Comité des ASC Interentreprises)
  • Convention entre les CSE

Il est pour l’instant trop tôt pour dire quels seront les gagnants et les perdants de cette restructuration des CSE.

Quant au « dialogue social », la direction se préoccupe aussi de la structuration et du rôle des syndicats. Selon elle « les DSC et DSCA [5] Renault sas assurent déjà des responsabilités transversales [exerçant les] missions de coordinateur Groupe [et un] rôle essentiel dans la construction d’un dialogue social de qualité au sein du Groupe  ». « La nouvelle organisation groupe rend plus que nécessaire de créer une coordination syndicale au niveau central Groupe ». A notre connaissance, les syndicats s’organisent comme ils l’entendent. Ce ne sont pas des services auxiliaires de la DRH.


 

Notes

[1La Prime Différentielle Horaire est une prime compensatrice attribuée au personnel en normale afin de compenser financièrement la réduction d’horaire de 1982 de 40 à 39h par semaine.

[2L’accord reconnaissance est remis en cause. L’acquisition de compléments de carrière est appelé à disparaitre avec les nouveaux accords Renault et la nouvelle Convention Collective de la Métallurgie

[3Selon l’accord Renault actuel, la prime d’ancienneté a une valeur de base mensuelle correspondant à 35 heures en moyenne de travail par semaine, calculée de la façon suivante :
Valeur du point d’ancienneté* X coefficient de prime** X nombre d’années « premier contrat », selon les modalités ci-dessous :

  • de 3 à 15 années d’ancienneté : multiplicateur égal au nombre d’années révolues,
  • de 16 à 17 années d’ancienneté : multiplicateur égal à 15,
  • de 18 à 19 années d’ancienneté : multiplicateur égal à 16,
  • de 20 à 24 années d’ancienneté : multiplicateur égal à 17,
  • 25 années d’ancienneté et plus : multiplicateur égal à 18.

Cette prime est revalorisée en fonction des augmentations générales de salaires intervenant chez Renault.

* En 2023, le point vaut 5,912 €. Le nouvel accord fixe la valeur du point à 6 € en 2024, soit une hausse de 1,49% bien en-dessous de l’inflation.

** Le « coefficient de prime » est égal au coefficient du salarié divisé par 100 (exemple pour un ETAM au coefficient 305, le coefficient de prime est égal à 3,05).

[4CSE : Comité Social et Economique

[5DSC : Délégué Syndical Central. DSCA : Délégué Syndical Central Adjoint


 


Une réaction, un commentaire ?


sudrenault.org - SUD Renault 2016 - Tous droits réservés pour les textes et les images - plan du site