ACTUALITÉ - Renault

13 juin

La destruction du Code du travail ne se négocie pas, elle se combat

24 avril

Barèmes de rémunération 2017

5 avril

Tentative de suicide chez Renault Sandouville

28 mars

Si t’as pas tes stock-options, t’as pas de talent !

12 mars

Bilan social Renault Guyancourt 2016 : pas de quoi pavoiser !


8/03/17 - Le 8 mars, cessons le travail pour les droits des Femmes

21/02/17 - NAO : SUD dit stop à l’exclusion des cadres

20/02/17 - NAO 2017 : des miettes malgré des résultats record

7/01/17 - Jackpot de Noël pour Carlos Ghosn

6/01/17 - Nouvel accord compétitivité Renault : la version finale du texte

14/12/16 - 9ème réunion compétitivité : une première synthèse de l’accord toujours aussi indigeste

29/11/16 - Accord compétitivité Renault : un bon flyer vaut mieux qu’un long discours !

16/11/16 - 6ème réunion Compétitivité : la direction à la manoeuvre

8/11/16 - 5ème réunion Compétitivité : enfumage sur l’emploi

26/10/16 - 4ème réunion Compétitivité : des projets complets de véhicules sous-traités dans l’Ingénierie

20/10/16 - 3ème réunion Compétitivité : Toujours plus de flexibilité !

11/10/16 - Accord compétivité 2016 : calendrier des annonces de la direction

7/10/16 - Résultats des élections au conseil d’administration

6/10/16 - 2ème réunion Compétitivité : moins de départs et trop peu d’embauches

4/10/16 - 1ère réunion Compétitivité : 1ers rounds

24/09/16 - Des administrateurs salariés incolores et inodores

24/09/16 - Un conseil d’administration sous influence

20/09/16 - Un salarié de Renault Douai se suicide en mettant en cause Renault

12/09/16 - Accord de compétitivité : le calendrier des négociations

12/09/16 - Elections CA : la profession de foi des candidats SUD

7/09/16 - Plus de version Diesel pour la future Clio ?

17/08/16 - Vers un nouvel accord de compétitivité à Renault : le digital comme prétexte

26/07/16 - Douai : Renault recrute 900 personnes... en CDD

8/07/16 - La SOVAB recherche 400 intérimaires

16/06/16 - Elections au Conseil d’administration du groupe Renault

9/06/16 - La mutuelle obligatoire Renault évolue

6/06/16 - Guyancourt/Aubevoye : élections CHSCT le 17 juin

31/05/16 - Non à la répression à l’usine de Renault de Maubeuge (MCA)

28/05/16 - Intervention policière devant Renault Douai

10/04/16 - Désamiantage : les anciens salariés de Renault se disent trahis

21/10/14 - Pétition Mutuelle

19/09/12 - ELECTIONS CA 2012

10/04/12 - Les cahiers d’alter 2012

20/02/12 - Au ralenti en France RENAULT s’intalle au Maroc

Plus de version Diesel pour la future Clio ?

Publié le 7 septembre 2016 par cmo


Version imprimable de cet article


L’agence Reuters vient de divulguer qu’en juillet dernier « le directeur délégué à la Compétitivité de Renault, Thierry Bolloré, [aurait] déclaré que l’horizon s’était nettement obscurci pour le diesel [... et que le groupe s’interrogeait] désormais pour savoir si le diesel allait survivre. »
Bolloré aurait accusé, selon Reuters, « le durcissement des normes et des méthodes de tests [qui] va alourdir les coûts de cette technologie à un point tel que le diesel va se faire sortir du marché.
Le segment A - les petites citadines - a déjà basculé dans le tout essence puisque les dernières générations de Twingo, Peugeot 106 ou Citroën C1 ne sont plus proposées aujourd’hui en version diesel. Le segment B voisin
[Clio...] est parti pour suivre le même chemin... »

Difficile de savoir si ces fuites ont été organisées par la direction de Renault ou pas.
Mais elles peuvent susciter de l’inquiétude sur l’avenir des emplois dans certains secteurs, particulièrement sur les sites de Renault Lardy (Ingénierie mécanique), de Valladolid en Espagne (où sont fabriqués notamment les moteurs Diesel K9K qui équipent les Clio) ou de Cléon (une usine de fabrication mécanique dédiée majoritairement aux moteurs Diesel).

L’inquiétude vient surtout du fait que la direction de Renault a l’habitude de réagir en termes de coûts et de profits, l’emploi étant son dernier souci comme viennent de le montrer les milliers d’emplois supprimés ces dernières années.

Il appartient donc aux salariés de défendre leurs emplois, que ce soit en exigeant davantage d’investissements dans les systèmes de dépollution des moteurs Diesel comme essence, ou dans la reconversion des emplois qui seraient menacés afin de les sauvegarder.

Les milliards d’euros accumulés ces dernières années dans la trésorerie de Renault devraient permettre de garantir ces emplois.







Commentaires

  • Bonjour,
    Je suis étonné que SUD revendique d’exiger des investissements dans la dépollution d’une technologie, pour laquelle on ne cesse de nous rabâcher depuis des décennies que ’on sait faire, alors que au delà même du choix de non investissement sur le sujet, on ne sait pas le faire fondamentalement, à moins de développer une usine à gaz toute aussi polluante par son process de fabrication. Il serait plus judcieux que Renault investisse réellement dans un véhicule propre et vertueux, en incluant tout le cycle de la production à la consommation. D’ailleurs, est-ce que la voiture individuelle t’elle qu’elle existe est une solution d’avenir. Il faudrait peut-être un jour ce poser les vraies questions, plutot que rester sur la défensive.




Une réaction, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

SUD Renault 2016 - Tous droits réservés pour les textes et les images - plan du site