ACTUALITÉ Guyancourt


14 octobre

Méthode Agile : Derrière les slogans, toujours la même pression !

16 septembre

Passage de l’Ingénierie en mode Agile : SUD vote contre

12 septembre

Renault condamné pour harcèlement moral au Technocentre

3 septembre

Retraites : Travailler plus ou gagner moins ?

15 juillet

Pourquoi n’ai-je pas droit à un coup de pouce pour mon voyage cet été ?


13/07/19 - Compteurs Horaires Variables : le scandale persiste

12/07/19 - Tract du 11 juillet 2019

6/06/19 - Tract du 6 juin 2019

29/05/19 - Tract du 28 mai 2019

16/05/19 - Tract du 16 mai 2019

3/05/19 - Vestalia : halte à la répression

3/05/19 - Télétravail : la DQSC-F fait de la résistance

17/04/19 - Automobile et climat : un débat qui fait le plein

15/04/19 - Tract du 15 avril 2019

1/04/19 - Bilan social 2018 : En dessous des engagements

14/03/19 - Tract du 14 mars 2019

7/03/19 - Tract du 7 mars 2019

18/02/19 - Tract du 18 février 2019

4/02/19 - Tract du 4 février 2019

28/01/19 - Tract du 28 janvier 2019

24/01/19 - Venez débattre avec un syndicaliste brésilien

18/01/19 - Débat Gilets jaunes au local SUD

14/01/19 - Tract du 14 janvier 2019

12/01/19 - Réunion/débat sur les Gilets jaunes

17/12/18 - Energie renouvelable au TCR : la direction répond à SUD

6/12/18 - Avec les Gilets jaunes, pour des mesures d’urgence sociale et climatique

6/12/18 - Chez Paul : des mutations qui ne passent pas

27/11/18 - Tract du 27 novembre 2018

22/11/18 - Résultats des élections CSE 2018

19/11/18 - Tract du 19 novembre 2018

19/11/18 - Prélèvement à la source

15/11/18 - Activités Sociales et Culturelles du CSE : Ce qui doit changer !

6/11/18 - Etre utiles à tous les salariés

6/11/18 - Votez pour les candidates et les candidats SUD

29/10/18 - Elections CSE : Il y aura moins d’élus, choisissez-les bien !

25/10/18 - SUD est présent toute l’année, pas seulement lors des élections

19/10/18 - SUD : le syndicat de tous les salariés

10/10/18 - Appel d’offres : les salariés de Vestalia dans le noir

8/10/18 - Bientôt les élections professionnelles !

7/10/18 - On a tenté de s’inviter à la Ryder Cup

25/09/18 - Tract du 25 septembre

18/09/18 - Tract du 18 septembre 2018

12/09/18 - Tract du 9 juillet 2018

10/09/18 - Ryder Cup : les élus SUD interpellent la direction

17/07/18 - Des licenciements qui commencent à faire tâche !

20/06/18 - Tract du 19 juin 2018

13/06/18 - Mai 68 raconté par ceux qui l’ont vécu... (2)

12/06/18 - Un débat sur Mai 68 réussi

12/06/18 - Mai 68 raconté par ceux qui l’ont vécu... (1)

5/06/18 - Tract du 5 juin 2018

30/05/18 - Tract du 28 mai 2018

17/05/18 - Réunion/débat « Mai 1968 à Renault »

17/05/18 - Tract du 17 mai 2018

3/05/18 - Tract du 2 mai 2018

2/05/18 - Cadres exclus des NAO : suite… mais pas fin

17/04/18 - Tract du 17 avril 2018

9/04/18 - Tract du 9 avril 2018

27/03/18 - A Vestalia, des conditions de travail intolérables

20/03/18 - Tract du 20 mars 2018

8/03/18 - Tract du 8 mars 2018

20/02/18 - Tract du 20 février 2018

13/02/18 - Tract du 13 février 2018

8/02/18 - Neige et verglas : tous les salariés absents doivent être payés !

30/01/18 - Ouverture des négociations salariales chez Renault

30/01/18 - Tract du 29 janvier 2018

12/01/18 - En 2018, on y va plein SUD !

8/01/18 - Déménagement de la Supply Chain à Vélizy

6/01/18 - RTT imposé le 28 septembre 2018 : signez la pétition !

14/11/17 - Tract du 14 novembre 2017

14/11/17 - Un RTT Collectif victime de la Ryder Cup

24/10/17 - Nouveau règlement intérieur : une atteinte à la liberté de pensée

19/10/17 - Tract du 19 octobre 2017

9/10/17 - Tract du 9 octobre 2017

29/09/17 - e-TCR : les points bloquants du nouvel environnement tertiaire

19/09/17 - Tract du 20 septembre 2017

11/09/17 - Tract du 11 septembre 2017

8/09/17 - Mardi 12 septembre, tou(te)s en grève et à la manif !

25/07/17 - La mort tragique d’un ingénieur du Technocentre Renault à Guyancourt

16/06/17 - Le show du roi carlos : pas t’ethique !

9/06/17 - Renault va enfin réparer son Technocentre, mais pas tout de suite…

6/06/17 - Cadres exclus des NAO

10/05/17 - Plein SUD

27/04/17 - 1er mai : le monde du travail doit se faire entendre

20/04/17 - Au menu : plein d’oseille au concentré de prestataires...

28/03/17 - Les bénéfices mettent le turbo, les salaires restent au garage

12/03/17 - Bilan social 2016 : pas de quoi pavoiser !

1/03/17 - Toujours plus d’externalisation avec le « workpackage Projet »

20/02/17 - NAO 2017 : l’illusion déprime

18/12/16 - Une délégation de Renault Bursa au Technocentre

12/12/16 - Tract du 12 décembre 2016

5/12/16 - Tract du 5 décembre 2016

29/11/16 - Tract du 29 novembre 2016

28/11/16 - Rassemblement mardi 29 novembre à 12h dans le hall de la Ruche !

24/11/16 - Tract du 24 novembre 2016

18/11/16 - Tract du 18 novembre 2016

3/11/16 - Tract du 3 novembre 2016

21/10/16 - Tract du 21 octobre 2016

13/10/16 - Accord compétitivité : 2nd round

4/10/16 - Un prestataire du Technocentre sur France Culture

4/10/16 - Tract du 4 octobre 2016

29/09/16 - Elections conseil d’administration : votez SUD !

8/09/16 - Tract du 8 septembre 2016

7/09/16 - Non à l’arrêt des subventions CE pour les retraités

28/08/16 - Appel à projeter « Merci patron ! » : le prestataire de Renault débouté par les prud’hommes

27/07/16 - Compte-rendu de la réunion DP du 5 juillet 2016 (Technocentre)

23/06/16 - Le 23 juin, on prend la Bastille !

14/06/16 - Le 14 juin : tous contre la loi Travail

13/06/16 - Rassemblement le 14 juin à 10h dans la Ruche : contre la loi Travail !

12/06/16 - Un prestataire du Technocentre porte plainte aux Prud’hommes

7/06/16 - Plein SUD n°1

31/05/16 - Délégués du Personnel : réunion du 24 mai 2016

27/05/16 - Retrait de la loi travail : on continue !

25/05/16 - Qui a parlé d’essouflement ?

8/04/16 - Un prestataire du Technocentre viré pour un mail


Renault condamné pour harcèlement moral au Technocentre

Publié le 12 septembre 2019 par sud tcr

Version imprimable de cet article


La direction de RENAULT condamnée pour harcèlement moral au Technocentre

Paulo travaillait à la direction de la recherche (DREAM). Après la réorganisation de 2013, cette direction fut supprimée et Paulo bascula aux effectifs de la DEA-SM (véhicule connecté/aide à la conduite).

Comme la plupart de ses collègues, il restera plus de 6 mois en mobilité, sans activité et sans projet de reconversion, chacun devant se débrouiller pour chercher un job, sans accompagnement RH ou hiérarchique. En mai 2014, il trouve enfin un poste à la DEA-SI (Installation des systèmes) où il sera engagé comme Leader Ingénierie (LI) développement et installation systèmes.

Cet ingénieur Arts et Métiers ne se doutait pas qu’il serait broyé un jour par l’ambition de quelques-uns

A la DEA-SI, Paulo prévient d’emblée qu’il n’a pas d’expérience projet, que sa prise de fonction nécessitera des formations et surtout un temps d’adaptation, mais il souhaite relever le challenge.

Le CUET [1] et le CDS [2] le rassurent en expliquant que le travail n’est pas si difficile, que ce temps d’adaptation est prévu, que le poste sera à périmètre réduit avec formation et montée progressive en compétence.

Pourtant fin 2014, c’est le premier coup de canif dans le contrat : Le bilan mentionne une atteinte partielle des objectifs, un avis négatif par rapport aux efforts fournis.

Les mêmes qui se montraient attentifs à l’embauche, tentent cette fois d’imposer un PPI (Plan de Progrès Individuel) déstabilisant.

C’est le début d’un processus de souffrance qui ne connaitra pas d’arrêt, malgré les 2 mises en garde du représentant du personnel qui vient d’avoir connaissance de la situation.

Comment peut-on mettre en place un PPI à un salarié, seulement 7 mois après sa prise de fonction ?

Démuni et culpabilisé, Paulo cherche un soutien au service médical, lequel convoquera les hiérarchies pour tenter de tempérer leurs exigences.
A son tour, son médecin traitant prescrit un arrêt de travail de plusieurs semaines et impose du repos.

Au retour, CDS et CUET reprennent les manœuvres de culpabilisation :

  • Ton boulot, maintenant ce sont les autres qui le font !
  • Il n’y a pas de surcharge d’activité dans le service, tu es le seul à avoir un problème !
  • Tu ne te sens responsable de rien !

Le CUET : « Pour ta formation ANPQP, tu attendras quelques semaines avant de t’inscrire… des fois que d’ici-là, on t’ait mis à vider les poubelles ou nettoyer les chiottes… »

Paulo apprend que ses formations prévues sont suspendues, que son activité est transférée à la sous-traitance.

Cette mise au placard sera l’élément déclencheur d’un accident du travail reconnu par la CPAM avec un impact sur le taux de cotisation pour RENAULT, et une dégradation irréversible de la santé de Paulo.

Cette situation ne pouvait rester sans suite

Les élus SUD déclenchaient donc une réunion de CHSCT extraordinaire

L’objectif était la mise en place d’une enquête afin d’identifier toutes les responsabilités dans cette affaire, et mettre en place la prévention pour éviter que pareille situation ne se reproduise.
Dans un premier temps, le Comité Hygiène Sécurité et Conditions de Travail refuse toute enquête en prétextant vouloir rencontrer la médecine du travail avant toute décision.
A la seconde réunion, la responsable RH imposée par la direction, aura fini de convaincre les élus « que tout avait été fait pour accompagner Paulo ». Elle réfutera toute relation entre les difficultés du salarié et le contexte du service ou la charge de travail, relation pourtant confirmée par le médecin du travail.

Cette manœuvre bien huilée va permettre à l’entreprise et aux hiérarchies de sortir irréprochables.

Le CHSCT, pourtant composé de représentants du personnel, refusera ensuite définitivement la demande d’enquête faite par les élus SUD.

C’est bien déplorable ! Alors que les enquêtes sur les risques psychosociaux font partie des missions des CHSCT, on ne peut que regretter un tel résultat, obtenu sous la pression de la direction.

Une proposition de mobilité au rabais avant de passer à l’inaptitude

La mobilité devait constituer une sortie honorable pour Paulo. Le président du CHSCT s’y engageait en vendant cette solution apaisée comme le dénouement préférable à une enquête.

Malheureusement les RH de l’époque n’ont pas su ou n’ont pas voulu proposer à l’ingénieur des Arts & Métiers, 34 ans d’expérience dans les essais, l’ingénierie et la recherche, autre chose qu’un poste d’assistant technique...

A l’inverse, les 2 responsables hiérarchiques ont eu plus de chance. Même s’ils n’ont plus personne sous leur autorité, ils profitent chacun d’un poste motivant et valorisé, alors que Paulo, même sous traitement, n’aura jamais la force de revenir au Technocentre.

Son licenciement suivra l’avis d’inaptitude à tout poste prononcé par le médecin du travail, et le CUET n’attendra même pas la présence de Paulo pour vider son bureau, en toute illégalité.

Les juges constatent le harcèlement moral et condamnent RENAULT

En balayant toutes les possibilités d’analyse, toute réparation avec des solutions pérennes, en piétinant les alertes que les élus du personnel avaient voulu porter au CHSCT, la direction de RENAULT a fait le choix du pourrissement et a négligé ses responsabilités (pourtant inscrites au règlement intérieur).

Elle a couvert les agissements de l’encadrement et s’est rendue coupable de harcèlement moral.

SUD a donc accompagné Paulo pour qu’il se défende devant les tribunaux.

Le conseil des Prud’hommes ne s’y est pas trompé. Il a confirmé que l’ensemble des éléments présentés étaient constitutifs d’un harcèlement moral, et a ordonné l’annulation du licenciement. RENAULT, qui n’a pas fait appel pour faire profil bas, sera condamné et s’en sort avec les dédommagements suivants :

  • 10 000 € à titre de dommages et intérêts en indemnisation du préjudice résultant du harcèlement moral,
  • 40 000 € à titre d’indemnité pour licenciement nul,
  • 2 000 € au titre de l’article 700 pour les frais de procédure,

Paulo ne demandera pas sa réintégration mais ce jugement constitue enfin une réparation pour lui. Dans son malheur, il a eu la chance de ne pas rester isolé et de compter sur des élus qui l’ont soutenu jusqu’au bout.

Pour vous aider dans toute situation, prenez contact avec les élus SUD

 

Télécharger le tract du 12 septembre 2019


[1Chef d’une Unité Elémentaire de Travail

[2Chef De Service





Une réaction, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

SUD Renault 2016 - Tous droits réservés pour les textes et les images - plan du site