ACTUALITÉ - Guyancourt

19 octobre

Tract du 19 octobre 2017

9 octobre

Tract du 9 octobre 2017

19 septembre

Tract du 20 septembre 2017

11 septembre

Tract du 11 septembre 2017

8 septembre

Mardi 12 septembre, tou(te)s en grève et à la manif !


25/07/17 - La mort tragique d’un ingénieur du Technocentre Renault à Guyancourt

16/06/17 - Le show du roi carlos : pas t’ethique !

9/06/17 - Renault va enfin réparer son Technocentre, mais pas tout de suite…

6/06/17 - Cadres exclus des NAO

10/05/17 - Plein SUD

27/04/17 - 1er mai : le monde du travail doit se faire entendre

20/04/17 - Au menu : plein d’oseille au concentré de prestataires...

28/03/17 - Les bénéfices mettent le turbo, les salaires restent au garage

1/03/17 - Toujours plus d’externalisation avec le « workpackage Projet »

20/02/17 - NAO 2017 : l’illusion déprime

18/12/16 - Une délégation de Renault Bursa au Technocentre

12/12/16 - Tract du 12 décembre 2016

5/12/16 - Tract du 5 décembre 2016

29/11/16 - Tract du 29 novembre 2016

28/11/16 - Rassemblement mardi 29 novembre à 12h dans le hall de la Ruche !

24/11/16 - Tract du 24 novembre 2016

18/11/16 - Tract du 18 novembre 2016

3/11/16 - Tract du 3 novembre 2016

21/10/16 - Tract du 21 octobre 2016

13/10/16 - Accord compétitivité : 2nd round

4/10/16 - Un prestataire du Technocentre sur France Culture

4/10/16 - Tract du 4 octobre 2016

29/09/16 - Elections conseil d’administration : votez SUD !

8/09/16 - Tract du 8 septembre 2016

7/09/16 - Non à l’arrêt des subventions CE pour les retraités

28/08/16 - Appel à projeter « Merci patron ! » : le prestataire de Renault débouté par les prud’hommes

27/07/16 - Compte-rendu de la réunion DP du 5 juillet 2016 (Technocentre)

23/06/16 - Le 23 juin, on prend la Bastille !

14/06/16 - Le 14 juin : tous contre la loi Travail

13/06/16 - Rassemblement le 14 juin à 10h dans la Ruche : contre la loi Travail !

12/06/16 - Un prestataire du Technocentre porte plainte aux Prud’hommes

7/06/16 - Plein SUD n°1

31/05/16 - Délégués du Personnel : réunion du 24 mai 2016

27/05/16 - Retrait de la loi travail : on continue !

25/05/16 - Qui a parlé d’essouflement ?

8/04/16 - Un prestataire du Technocentre viré pour un mail

Renault va enfin réparer son Technocentre, mais pas tout de suite…

Publié le 9 juin 2017 par cmo


Version imprimable de cet article


Carlos Ghosn a tranché. Après avoir saigné depuis 2008 les budgets d’entretien et de maintenance du Technocentre pour cracher des M€ de cash, retour aux truelles et aux casques de chantier : un plan de réfection du Technocentre arrive, baptisé e-TCR (Efficience TCR), mais pas avant 5 ans !

Pourtant l’urgence est double : l’état des bâtiments s’est sévèrement dégradé, tandis que le manque d’anticipation vis-à-vis de la fermeture de Rueil et l’explosion de la sous-traitance, a généré une énorme crise du logement. Que ce soit pour les aménagements de bureau, le mobilier, la propreté, la maintenance, le stationnement, la restauration ou les transports collectifs, l’indice global de satisfaction relevé par la DISG (Direction Immobilier & Services Généraux) s’est encore détérioré en 2016.

Pour commencer, diminution du budget d’investissement !

Le budget d’investissement TCR va diminuer à 8,5 M€ cette année, une goutte d’eau par rapport aux 35 M€ de rémunération du Comité Exécutif Groupe et aux 917 M€ distribués aux actionnaires…

Pourtant, les impératifs ne manquent pas !

Après la panne générale d’électricité de 2013 qui avait notamment bloqué les ascenseurs et plongé dans le noir parkings et descentes d’escalier vers les sorties de secours du TCR, l’état du LABO affiche des signes de faiblesse.

Il pleut en continu dans le local technique du dernier étage, les fissures extérieures sont cachées derrière du scotch, quant aux faux plafonds des bureaux, l’un d’entre eux a cédé sous le poids des blocs de béton en 2015. Par chance, personne n’a été blessé jusqu’à aujourd’hui…

Il y a 2 semaines, c’est la façade qui s’est carrément détachée au-dessus de la zone d’accueil des fumeurs. Au Technocentre, le tabac peut tuer sans qu’il y ait besoin d’allumer une cigarette !

Les structures se lézardent également dans les étages de la RUCHE. Depuis des années dans les parkings du connecteur 8A, on peut aussi entrevoir les niveaux inférieurs à travers les fissures du sol, ce qui constitue un excellent passage pour les fumées en cas d’incendie…

Les interventions se multiplient pour colmater les fuites des canalisations. En avril 2016, l’une d’entre elles a été à l’origine d’un grave accident, avec triple fractures et intervention des pompiers spécialisés du SDIS. Ailleurs, les fuites d’eau continuent de ravager lentement les sous-sols des cantines.

Oublions les verrières, dont l’étanchéité perfectible a le mérite d’économiser sur l’arrosage des plantes, et saluons la patience du personnel à mobilité réduite qui attend depuis 3 ans des WC adaptés au niveau du transfert côté hall. Des distributeurs de biscuits et boissons sucrées lui ont ravi la priorité…

On se bouscule dans les cantines

La direction ne peut pas refaire éternellement le coup du fast-food et du triporteur hot-dog comme en 2015. Pour résoudre ce problème en 2017 sans passer par la case malbouffe, elle a promis le lifting du restaurant à thème des cascades et la création d’une… superette ! Les files d’attente conserveront donc de beaux jours devant elles !

Pour disposer d’une cantine supplémentaire, il faudra attendre 2020 et la construction d’un nouveau bâtiment destiné à remplacer les MODEM, PLUTON et ASTERIA (soit l’équivalent de 1 000 postes de travail).

En attendant, les restos actuels continueront à servir 6 000 couverts/jour avec du matériel insuffisant et un rapport qualité/prix décevant.

Pourtant, est-il nécessaire d’attendre la construction d’un e-TCR pour réévaluer une subvention patronale en dessous d’1€/plat ou ajouter un four micro-ondes ?

Hygiène et propreté dégradées

Problèmes récurrents d’odeurs, les moteurs d’extraction d’air tournent sans arrêt depuis 20 ans sans qu’aucune gaine de ventilation n’ait été nettoyée ou dépoussiérée depuis la création du Techncocentre.

Le renouvellement d’air par salarié, normé entre 25 et 30 m3/heure, n’est plus assuré depuis des lustres à cause de l’augmentation des effectifs et du nombre de salles de réunion.

Il n’y pas assez de WC femmes dans quasiment tous les bâtiments et partout les évacuations des sanitaires souffrent et se bouchent.

Les salariés de PEI font ce qu’ils peuvent, mais leurs effectifs restent restreints par un contrat au rabais négocié par RENAULT sur la base de 10 000 résidents, alors que la fréquentation réelle cumulée dépasse les 15 000 personnes !

Parkings saturés

Totalement saturés eux aussi et en proie aux incivilités, ils vont pourtant voir leurs surfaces réquisitionnées (gratuitement ?) fin juin 2017
de l’équivalent de 700 à 1 000 places afin de servir le championnat de France de golf !

Et ce n’est rien avec ce qui nous attend en 2018 et le championnat du monde !
Après un refus d’agrandissement en 2015, la direction concèdera 200 places supplémentaires dans le second semestre 2017, puis 1 000 places à l’horizon 2022. Pas de quoi fouetter un chat !

Zéro augmentation du nombre de postes de travail

Si e-TCR devrait parait-il régler les problèmes de chauffage et de climatisation, le projet n’a pas pour objectif d’augmenter la capacité d’accueil.

12 000 postes de travail sont aujourd’hui disponibles alors que nous sommes 10 220 RENAULT (CDI, CDD et apprentis), auxquels s’ajoutent 3 000 prestataires officiels, 130 intérimaires et 1 200 visiteurs quotidiens.
D’où une gestion quotidienne dégradée et de grosses interrogations sur la sécurité.

Pourtant la direction ne voit pas le problème : pour déjouer la saturation, elle explique que la sous-traitance sera renvoyée en schéma 4, une vielle recette dont on connait bien l’inefficacité.
Et si cela ne suffit pas, il y aura mutation des RENAULT vers d’autres sites ! Rien que ça !

Malgré tous les recrutements promis par l’accord CAP2020, on ne prévoit pas plus de postes de travail en 2022 ?
Autant de clairvoyance, ça force le respect ! A moins qu’il y ait autre chose derrière ?

Côté expérimentation, les plateaux Steelcase (4 personnes dans 8 m²) vont devenir le standard « monde ». Même pour les directeurs ?
On craint le pire, car il est probable que cette validation irréversible de la diminution des espaces de travail individuels s’achève par une densification, avec promiscuité et gestion nomade… au service du digital-collaboratif !
Du solide pour résister à la prochaine cyber-attaque !

Qui gagnera entre le e de e-TCR et le b de burn-out ?

Comme il est profond l’écart entre l’inauguration pompeuse des travaux Design R*GENERATION et la vie de tous les jours des résidents…

Courage ! Dans 5 ans, nous en aurons enfin terminé avec tous nos petits tracas quotidiens ! Et faisons confiance à notre direction visionnaire, elle saura taper à toutes les portes pour recueillir les subventions adéquates tout en s’adressant aux salariés : « vous voyez, on s’occupe de vous !... »

Télécharger le tract du 8 juin 2017







Une réaction, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

SUD Renault 2016 - Tous droits réservés pour les textes et les images - plan du site