ACTUALITÉ - Social

8 juin

Ford Blanquefort : les larmes d’un salarié à l’annonce du plan social

8 juin

PSA Vesoul : « c’est 37h45 ou la porte »

21 mai

CAC40 : des profits sans partage

19 mai

Mardi 22 mai 2018 : c’est le jour du « tous ensemble » !

18 mai

Samedi 2 juin : pour le retrait du projet de loi Asile Immigration


17/05/18 - Samedi 26 mai : pour une « marée populaire » !

24/04/18 - Tous à la manifestation du 1er mai !

23/04/18 - SUD Renault verse aux caisses de grève des cheminots et des postiers

17/04/18 - Grève et manifestation interprofessionnelle jeudi 19 avril

5/04/18 - Solidarité avec les cheminots en lutte

27/03/18 - Non au licienciement de Gaël Quirante (SUD Poste 92)

20/03/18 - Public, privé, cheminots... : Tous ensemble le 22 mars !

20/03/18 - Débrayages à Bosch Rodez

3/03/18 - Ford doit maintenir l’activité et les emplois

16/02/18 - PSA : 2.3 % d’augmentation de salaire en 2018

31/01/18 - Bosch Rodez : non aux suppressions d’emplois !

12/01/18 - Les Ford en justice pour avoir défendu leur emploi

17/11/17 - 5 mois de prison avec sursis requis pour 9 militants CGT de PSA Poissy

14/11/17 - Rassemblement de soutien aux 9 militants CGT de PSA Poissy qui risquent la prison

14/11/17 - Grève et manifestation jeudi 16 novembre contre la politique de Macron

18/10/17 - Photos de la manif du 10 octobre

22/09/17 - Vu à la manif du 21/09 contre les ordonnances Macron

29/08/17 - Université du MEDEF : Nos patrons se réunissent, invitons-nous !

10/07/17 - Des ordonnances pour « rénover » le Code du Travail : entre illusions et archaïsmes

29/06/17 - GM&S : une catastrophe sociale à mettre au compte du nouveau gouvernement

26/06/17 - Code du Travail : le détail des ordonnances du gouvernement Macron

25/06/17 - Rassemblement mardi 27 juin à Paris contre la casse du Code du travail

21/06/17 - Non à la liquidation de GM&S : manifestation à Poitiers vendredi 23 juin

17/06/17 - Les salariés de GM&S au Ministère de l’Economie à Paris Bercy

7/06/17 - Non aux ordonnances Macron

16/09/16 - Un syndiqué SUD perd un oeil à la manifestation du 15 septembre contre la loi travail

1/07/16 - Loi travail : pourquoi nous demandons son abrogation


Non aux ordonnances Macron

Publié le 7 juin 2017 par cmo

Version imprimable de cet article


Avec ses ordonnances sur le code du travail, Macron entend remettre en cause l’essentiel des droits des salariés en quelques mois.

Dans un document publié par le journal Le Parisien le 5 juin 2017, le gouvernement Macron liste 8 grands axes de remise en cause du droit du travail actuel. Chaque sujet devrait donner lieu à une ordonnance, soumise à un vote du Parlement :

  • Ordonnance n°1 : Renvoyer au niveau de l’entreprise toute une série de sujets, la loi ne définissant plus que des dispositions supplétives, s’appliquant en l’absence d’accord d’entreprise. La liste de ces sujets est très longue : contrat de travail, temps de travail, salaires, santé et sécurité, emploi...
  • Ordonnance n°2 : Plafonner les indemnités prudhommes en cas de licenciement abusif
  • Ordonnance n°3 : Etendre le référendum pour permettre l’adoption d’un accord contre l’avis des syndicats majoritaires. Les référendums introduits par la loi El Khomri ne pouvaient jusque là qu’être utilisés par les syndicats, l’employeur pourra désormais en déclencher
  • Ordonnance n°4 : Redéfinir le rôle de l’accord de branche et réduire leur nombre
  • Ordonnance n°5 : La « simplification » des institutions représentatives du personnel et la fusion entre délégué du personnel, CHSCT et comité d’entreprise dans une instance unique. Le projet va plus loin que prévu et prévoit à titre expérimental de fusionner aussi le Délégué Syndical
  • Ordonnance n°6 : Renforcer les moyens du « dialogue social » avec des moyens en formation et en temps supplémentaire, et l’introduction d’une forme de chèque syndical
  • Ordonnance n°7 : Renforcer le pouvoir de Conseils d’Administration et « inciter » à une meilleure représentation des salariés dans les CA
  • Ordonnance n°8 : Réformer l’assurance chômage

Si ces ordonnances étaient votées puis ratifiées, elles entraineraient une profonde dégradation de la situation des salariés.

Il va de soi que ces ordonnances ne doivent pas passer. L’ensemble du monde du travail doit se mobiliser contre les projets du gouvernement Macron.

Tous ensemble, nous pouvons faire reculer le gouvernement.







Une réaction, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

SUD Renault 2016 - Tous droits réservés pour les textes et les images - plan du site