ACTUALITÉ - Social

14 novembre

Taxes sur les carburants : qui les paient vraiment ?

9 octobre

Appel à la grève mardi 9 octobre 2018

29 septembre

Salaire, retraite, Sécu... : manifestons le 9 octobre 2018 !

1er septembre

Ford Blanquefort : les salariés mobilisés contre la fermeture du site

1er septembre

Vers une nouvelle réforme des retraites injuste et inégalitaire


8/06/18 - Ford Blanquefort : les larmes d’un salarié à l’annonce du plan social

8/06/18 - PSA Vesoul : « c’est 37h45 ou la porte »

21/05/18 - CAC40 : des profits sans partage

19/05/18 - Mardi 22 mai 2018 : c’est le jour du « tous ensemble » !

18/05/18 - Samedi 2 juin : pour le retrait du projet de loi Asile Immigration

17/05/18 - Samedi 26 mai : pour une « marée populaire » !

24/04/18 - Tous à la manifestation du 1er mai !

23/04/18 - SUD Renault verse aux caisses de grève des cheminots et des postiers

17/04/18 - Grève et manifestation interprofessionnelle jeudi 19 avril

5/04/18 - Solidarité avec les cheminots en lutte

27/03/18 - Non au licienciement de Gaël Quirante (SUD Poste 92)

20/03/18 - Public, privé, cheminots... : Tous ensemble le 22 mars !

20/03/18 - Débrayages à Bosch Rodez

3/03/18 - Ford doit maintenir l’activité et les emplois

16/02/18 - PSA : 2.3 % d’augmentation de salaire en 2018

31/01/18 - Bosch Rodez : non aux suppressions d’emplois !

12/01/18 - Les Ford en justice pour avoir défendu leur emploi

17/11/17 - 5 mois de prison avec sursis requis pour 9 militants CGT de PSA Poissy

14/11/17 - Rassemblement de soutien aux 9 militants CGT de PSA Poissy qui risquent la prison

14/11/17 - Grève et manifestation jeudi 16 novembre contre la politique de Macron

18/10/17 - Photos de la manif du 10 octobre

22/09/17 - Vu à la manif du 21/09 contre les ordonnances Macron

29/08/17 - Université du MEDEF : Nos patrons se réunissent, invitons-nous !

10/07/17 - Des ordonnances pour « rénover » le Code du Travail : entre illusions et archaïsmes

29/06/17 - GM&S : une catastrophe sociale à mettre au compte du nouveau gouvernement

26/06/17 - Code du Travail : le détail des ordonnances du gouvernement Macron

25/06/17 - Rassemblement mardi 27 juin à Paris contre la casse du Code du travail

21/06/17 - Non à la liquidation de GM&S : manifestation à Poitiers vendredi 23 juin

17/06/17 - Les salariés de GM&S au Ministère de l’Economie à Paris Bercy

7/06/17 - Non aux ordonnances Macron

16/09/16 - Un syndiqué SUD perd un oeil à la manifestation du 15 septembre contre la loi travail

1/07/16 - Loi travail : pourquoi nous demandons son abrogation


Bosch Rodez : non aux suppressions d’emplois !

Publié le 31 janvier 2018 par cmo

Version imprimable de cet article


Elle est où la « surprise » ?

Ce vendredi 26 janvier, l’intersyndicale a rencontré la direction Powertain/Solutions qui était accompagnée de la direction RBGR du site :

  • Le premier message de M. Gackstatter a été d’annoncer que dans le futur, Bosch n’avait pas besoin de lignes CRI 2-20 sur Rodez au niveau de l’IPN.
  • Il souhaite réfléchir à la possibilité de modifier une ligne en CRI 2-20 (14 millions d’euros) à condition que cette modernisation soit financée par les salariés, la région et l’état.
  • Malgré cet investissement autofinancé, PS a refusé de s’engager sur des volumes pour le maintien des emplois.
  • Aucun engagement sur la transition industrielle pour le site. La direction ne souhaite pas amener de nouvelles productions. C’est à la direction du site avec l’aide du cabinet Roland Berger de trouver de l’activité externe à Bosch.
  • Si le Diesel continuait à chuter, M. Gackstatter affirme que la totalité du site serait menacé.
  • Il annonce que le nouvel accord de compétitivité, au travers d’une forte baisse du temps de travail, douit être négocié avant avril.
  • Pour gérer le sureffectif, M. Heiko Carrié, président de Bosch France, refuse l’idée d’un plan de préretraite, trop couteux en France !!!

Position de l’Intersyndicale :

Les déclarations de M. Gackstatter confirment les craintes initiales de l’intersyndicale avec à minima une problématique de 350 à 450 emplois à l’horizon 2020. Malgré le record des 21 milliards de chiffre d’affaires chez PS en 2017, M. Gackstatter veut que l’investissement soit financé uniquement par nous, salariés de Rodez, par une forte réduction du temps de travail et donc des craintes sur nos salaires  !!!!

La direction exige des engagements des salariés et de leurs représentants alors qu’elle-même se désengage complètement de ses responsabilités envers l’avenir du site et de ses emplois.

A l’heure actuelle rien n’est réuni pour entamer des négociations imposées par la direction. Dans les jours à venir, l’intersyndicale consultera les salariés en amont de ces négociations.

Rodez le 29/01/18.







Une réaction, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

SUD Renault 2016 - Tous droits réservés pour les textes et les images - plan du site