Renault Flins : #restonscheznous jusqu’au 11 mai

Publié le 26 avril 2020 par sud tcr - Mis à jour le 26 avril 2020

Version imprimable de cet article

Alors que la direction de Renault Flins a choisi de faire revenir des milliers de salariés à partir de mardi 28 et de mercredi 29 avril, des salariés de l’usine appellent à ne pas reprendre le travail jusqu’au 11 mai, date du début officiel du déconfinement.


Appel des salariés de Renault Flins
Nous ne reprendrons pas le travail avant le 11 mai

La direction de Renault Flins a choisi de faire revenir à l’usine des milliers de salariés à partir de mardi 28 et de mercredi 29 avril, soit deux semaines avant le déconfinement qui a été fixé le 11 mai par le gouvernement.

La direction refuse que cette reprise se fasse au volontariat. Seuls les salariés qui ont certaines maladies et ceux qui doivent s’occuper de leurs enfants jusqu’à l’ouverture de écoles (enfants de moins de 16 ans et dont le conjoint travaille) peuvent demander à ne pas reprendre tout de suite.

La direction a ironisé en disant que si les salariés sortaient faire leurs courses, ils pouvaient aussi se rendre au travail. Sauf que lorsqu’on sort faire ses courses cela dure au grand maximum 2h, on fait la queue à l’air libre, et c’est seulement 1 fois par semaine. Alors qu’à l’usine, la direction veut nous faire travailler 7h40 tous les jours de la semaine et enfermés dans des bâtiments.

Renault joue avec la vie des gens

Faire venir des travailleurs à l’usine chaque jour, c’est forcément mettre en danger leur vie, celle de leurs proches et des personnes qu’ils auront croisées.

Les mesures de sécurité mises en œuvre par la direction à l’usine et dans les transports ne suffiront pas à empêcher que des salariés soient contaminés par le coronavirus. D’autant plus qu’aucun dépistage par des tests n’est prévu, alors qu’on peut être porteur du virus sans avoir de symptôme.

Les conditions de travail seront dégradées. Travailler avec un masque pendant des heures est très pénible. Sans compter l’ambiance qui va régner avec des contrôles permanents pour faire respecter les mesures de sécurité, et l’absence de convivialité lors des repas et des pauses qu’il faudra prendre tout seul ou derrière des vitres.

Aucun syndicat de Renault Flins n’a voté pour la reprise. 2800 personnes ont signé la pétition « Non à la reprise de l’activité sur Flins pendant le confinement » lancée par la CGT. SUD Renault Flins est aussi contre toute reprise prématurée.

Malgré cela la direction de Renault veut nous obliger à reprendre. C’est irresponsable et c’est anti-démocratique. Nous ne venons pas au travail pour risquer notre vie et celle de nos proches.

Non à la reprise du travail avant le 11 mai

Pour ne pas mettre notre vie en danger et pour le bien de nos familles :
#restonscheznous

Des salariés de Renault Flins le 25 avril 2020

Télécharger l’appel des salariés de Renault Flins



Une réaction, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

SUD Renault 2016 - Tous droits réservés pour les textes et les images - plan du site