Renault annonce 1000 embauches supplémentaires - SUD Renault Guyancourt/Aubevoye

ACTUALITÉ - Communiqués

1er mars

Le licenciement d’un prestataire annulé « pour atteinte à la liberté d’expression »

30 janvier

NAO Renault 2018 : 300 € d’augmentation pour tous !

14 juin 2017

AG des actionnaires de Renault : communiqué SUD Renault

12 mai 2017

Solidarité avec les salariés de GM&S

11 janvier 2017

SUD se prononce contre la signature du nouvel accord de compétitivité Renault


12/12/16 - Des salariés de Renault Bursa au Technocentre

25/11/16 - Communiqué SUD Renault suite au décès d’un salarié du Technocentre

11/10/16 - Renault annonce 1000 embauches supplémentaires

27/09/16 - Renault Maubeuge : l’accord de compétitivité 2013 passe au tribunal

3/08/16 - Fausse baisse du salaire de Carlos Ghosn : le conseil d’administration de Renault doit démissionner

8/03/16 - Un prestataire du Technocentre mis à pied pour avoir écrit un mail aux syndicats de renault !

17/01/15 - Au Technocentre, le droit d’expression conduit à une mise à pied

16/01/13 - Annonce de 7600 suppressions de postes

24/05/12 - Suicides au Technocentre RENAULT

22/03/12 - Mercredi 21 Mars : Manifestation des salariés

9/02/12 - Inauguration d’une nouvelle usine Renault/Nissan à Tanger : la face apparente de l’iceberg

9/06/11 - Suicides au Technocentre Renault : reconnaissance de l’accident de travail pour Raymond

19/05/11 - Suicide au Technocentre : la justice a tranché

1/04/11 - De l’argent pour nos salaires, pas pour les barbouzes !

15/03/11 - Communiqué du 15/03/2011

10/02/11 - 3.5 milliards d’euros grace aux efforts de tous les salariés

23/01/11 - Communiqué S.U.D. MAUBEUGE


Renault annonce 1000 embauches supplémentaires

Publié le 11 octobre 2016 par sud tcr

Version imprimable de cet article


Communiqué SUD Renault – mardi 11 octobre 2016

10 000 départs - 3 000 embauches = 7 000 emplois supprimés

Mardi 11 octobre, la direction de Renault a annoncé « le recrutement de 1 000 personnes supplémentaires en CDI d’ici à fin 2016, portant ainsi à 3 000 le nombre de nouveaux collaborateurs recrutés en CDI entre 2015 et 2016. »

Le 22 septembre dernier, la même direction annonçait que 9 847 salariés auraient quitté l’entreprise en 3 ans de 2013 à 2016, suite aux mesures d’encouragement aux départs conclues dans l’accord de compétitivité Renault de mars 2013.

Cela fait près de 10 000 départs, alors que l’accord compétitivité de 2013 en prévoyait 8 260.
Face à l’explosion du nombre de départs, la direction a dû revoir à la hausse le nombre d’embauches prévues dans l’accord compétitivité de 2013. Mais celles-ci restent toujours insuffisantes.

Renault a réalisé 724 embauches en 2015 sur les 1 000 annoncées, et 1 015 jusqu’en juillet 2016. Soit un total de 1 739 embauches jusqu’à juillet 2016.

La direction devrait se demander pourquoi tant de salariés de tout âge (en fin de carrière mais aussi des jeunes récemment embauchés) veulent quitter Renault : blocage des salaires, augmentation de la charge de travail, dégradation des conditions de travail menant à des burn-outs et à des suicides comme récemment à l’usine Renault de Douai, recours massif aux intérimaires et à la prestation…

Même avec ces 1 000 recrutements supplémentaires (s’ils sont réellement effectués), Renault aura perdu 7 000 emplois en France en 3 ans.

Pour retrouver le niveau d’emplois de 2013, SUD revendique 7 000 embauches en CDI dans le groupe Renault.







Une réaction, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

SUD Renault 2016 - Tous droits réservés pour les textes et les images - plan du site