x

Ecrivez ci-dessous votre adresse mail pour recevoir notre lettre d'information

A la Une Communiqués


17 septembre

2000 nouvelles suppressions d’emplois dans l’Ingénierie/Tertiaire Renault

18 mai

Les salariés de l’Ingénierie/Tertiaire Renault seront en grève jeudi 20 mai 2021

30 avril

Vive la lutte des travailleurs de la Fonderie de Bretagne

22 février

Ce ne sont pas aux salariés de payer la crise

22 septembre 2020

Non à la fermeture de Bridgestone


29/05/20 - Suppression de postes et plan d’économies - Communiqué de presse SUD RENAULT

11/02/20 - Vestalia en grève au Technocentre

31/12/19 - Prends l’oseille et tire-toi

6/06/19 - Renault-FCA : l’avenir de centaines de milliers de salariés ne peut pas se jouer au poker

29/05/19 - Fusion Renault-Fiat/Chrysler : communiqué SUD Renault

22/02/19 - Affaire Ghosn : qu’attend la justice française pour agir ?

9/01/19 - Affaire Ghosn : SUD Renault va saisir la justice

22/11/18 - SUD Industrie appelle à participer aux mobilisations des gilets jaunes

19/11/18 - Après l’affaire des faux espions, l’affaire Carlos Ghosn

1/03/18 - Le licenciement d’un prestataire annulé « pour atteinte à la liberté d’expression »

30/01/18 - NAO Renault 2018 : 300 € d’augmentation pour tous !

29/06/17 - GM&S : une catastrophe sociale à mettre au compte du nouveau gouvernement

14/06/17 - AG des actionnaires de Renault : communiqué SUD Renault

12/05/17 - Solidarité avec les salariés de GM&S

11/01/17 - SUD se prononce contre la signature du nouvel accord de compétitivité Renault

12/12/16 - Des salariés de Renault Bursa au Technocentre

25/11/16 - Communiqué SUD Renault suite au décès d’un salarié du Technocentre

11/10/16 - Renault annonce 1000 embauches supplémentaires

27/09/16 - Renault Maubeuge : l’accord de compétitivité 2013 passe au tribunal

3/08/16 - Fausse baisse du salaire de Carlos Ghosn : le conseil d’administration de Renault doit démissionner

8/03/16 - Un prestataire du Technocentre mis à pied pour avoir écrit un mail aux syndicats de renault !

17/01/15 - Au Technocentre, le droit d’expression conduit à une mise à pied

16/01/13 - Annonce de 7600 suppressions de postes

24/05/12 - Suicides au Technocentre RENAULT

22/03/12 - Mercredi 21 Mars : Manifestation des salariés

9/02/12 - Inauguration d’une nouvelle usine Renault/Nissan à Tanger : la face apparente de l’iceberg

9/06/11 - Suicides au Technocentre Renault : reconnaissance de l’accident de travail pour Raymond

19/05/11 - Suicide au Technocentre : la justice a tranché

1/04/11 - De l’argent pour nos salaires, pas pour les barbouzes !

15/03/11 - Communiqué du 15/03/2011

10/02/11 - 3.5 milliards d’euros grace aux efforts de tous les salariés

23/01/11 - Communiqué S.U.D. MAUBEUGE


2000 nouvelles suppressions d’emplois dans l’Ingénierie/Tertiaire Renault

Publié le 17 septembre 2021 par sud tcr - Mis à jour le 15 octobre 2021

Version imprimable de cet article

Renault veut encore supprimer 2000 emplois dans l’Ingénierie/Tertiaire en France. Les nouvelles technologies et mobilités exigeraient au contraire de renforcer la R&D, et pas de faire de l’« Ingénierie-washing » en parlant de développements « made in France » tout en délocalisant et en externalisant.


Communiqué SUD Renault Guyancourt/Aubevoye du 17 septembre 2021

2000 nouvelles suppressions d’emplois annoncées dans l’Ingénierie/Tertiaire Renault :
Les salariés devront défendre leurs emplois et leurs conditions de travail

La direction de Renault vient d’annoncer son intention de supprimer 2000 emplois supplémentaires dans l’Ingénierie/Tertiaire en France. Dans les 3 prochaines années, ce seraient 1 300 suppressions d’emplois dans l’Ingénierie produit, 300 dans l’Ingénierie process et 400 dans les fonctions supports (tertiaire). Durant la même période, Renault procéderait à 500 recrutements dans ces secteurs. On est loin du compte.

Le précédent plan dit de « transformation des compétences », signé par la CFE/CGC, la CFDT et FO, avait déjà comme objectif de supprimer 2500 emplois dans l’Ingénierie/Tertiaire. La direction y a pris gout et en redemande. Le triumvirat Senard/De Meo/Le Borgne à la tête de Renault et de son Ingénierie est bien dans les pas de leurs prédécesseurs Ghosn/Bolloré/Gascon.

Le plan « Renaulution » n’est en rien une rupture avec les précédents plans stratégiques de Renault, mais une accélération du dépeçage de son ingénierie et de ses fonctions supports, sur fond d’attaques contre les conditions de travail et de rémunérations des salariés : intensification et complexification du travail, flexibilité, bureaux partagés, individualisation de la politique de rémunération menant à une hausse des inégalités salariales…

Tout en continuant d’externaliser et de délocaliser de nombreuses activités, la direction de Renault ose parler de « développement des projets véhicules « made in France » » . En fait, de plus en plus de développements sont « not made by Renault in France », mais plutôt « made in Romania », « made in India » ou « made by out-sourcing ».

Les départs du dernier plan n’ont de volontaires que le nom pour une partie des salariés qui voient leur activité supprimée et qui sont fortement incités à adhérer à un dispositif de « Rupture Conventionnelle Collective ». Quant aux mesures d’âges (des Dispenses d’Activité pour ceux qui sont à moins de 3 ans de leur âge de départ en retraite à taux plein), beaucoup de salariés les sollicitent tant la politique menée depuis des années par les directions successives de Renault ont des effets dévastateurs et démotivants.

Pour SUD, ces suppressions d’emplois sont inacceptables. Il faut que cette hémorragie d’emplois et de compétences s’arrête. Les enjeux des nouvelles technologies et mobilités demandent au contraire de renforcer la Recherche et Développement (R&D).

Les syndicats qui ont déjà signé les précédents accords de compétitivité et de réduction d’effectifs (parfois en se disant par la suite « trahis » par la direction) doivent cesser d’y apporter leur caution et d’accompagner la politique délétère de la direction de Renault.

SUD en appelle aux salariés qui, en se mobilisant massivement, auraient la force de contraindre la direction à renoncer à ces nouvelles suppressions d’emplois. L’avenir est à la lutte.


 


Une réaction, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

SUD Renault 2016 - Tous droits réservés pour les textes et les images - plan du site