Un prestataire du Technocentre mis à pied pour avoir écrit un mail aux syndicats de renault ! - SUD Renault Guyancourt/Aubevoye

ACTUALITÉ - Communiqués

1er mars

Le licenciement d’un prestataire annulé « pour atteinte à la liberté d’expression »

30 janvier

NAO Renault 2018 : 300 € d’augmentation pour tous !

14 juin 2017

AG des actionnaires de Renault : communiqué SUD Renault

12 mai 2017

Solidarité avec les salariés de GM&S

11 janvier 2017

SUD se prononce contre la signature du nouvel accord de compétitivité Renault


12/12/16 - Des salariés de Renault Bursa au Technocentre

25/11/16 - Communiqué SUD Renault suite au décès d’un salarié du Technocentre

11/10/16 - Renault annonce 1000 embauches supplémentaires

27/09/16 - Renault Maubeuge : l’accord de compétitivité 2013 passe au tribunal

3/08/16 - Fausse baisse du salaire de Carlos Ghosn : le conseil d’administration de Renault doit démissionner

8/03/16 - Un prestataire du Technocentre mis à pied pour avoir écrit un mail aux syndicats de renault !

17/01/15 - Au Technocentre, le droit d’expression conduit à une mise à pied

16/01/13 - Annonce de 7600 suppressions de postes

24/05/12 - Suicides au Technocentre RENAULT

22/03/12 - Mercredi 21 Mars : Manifestation des salariés

9/02/12 - Inauguration d’une nouvelle usine Renault/Nissan à Tanger : la face apparente de l’iceberg

9/06/11 - Suicides au Technocentre Renault : reconnaissance de l’accident de travail pour Raymond

19/05/11 - Suicide au Technocentre : la justice a tranché

1/04/11 - De l’argent pour nos salaires, pas pour les barbouzes !

15/03/11 - Communiqué du 15/03/2011

10/02/11 - 3.5 milliards d’euros grace aux efforts de tous les salariés

23/01/11 - Communiqué S.U.D. MAUBEUGE


Un prestataire du Technocentre mis à pied pour avoir écrit un mail aux syndicats de renault !

Publié le 8 mars 2016 par sud tcr

Version imprimable de cet article


Au Technocentre, le flicage et la délation conduisent à la mise à pied d’un salarié prestataire !

Le 15 mars dernier, un salarié prestataire de RENAULT envoie un message depuis son ordinateur personnel, après sa journée de travail et de son domicile. Ce message est adressé aux organisations syndicales du Technocentre et à 2 élus CFE-CGC.

Dans ce mail, il propose que soit organisée et suivie d’un débat la projection du film « Merci Patron ! », et donne rdv aux syndicalistes après la manifestation contre le projet de loi travail.

Dès le lendemain, la direction de RENAULT transmet le mail au directeur de la
société prestataire en interdisant purement et simplement au salarié de revenir sur l’établissement !

Convoqué par son employeur, le salarié est mis à pied en vue d’une sanction
pouvant aller jusqu’au licenciement pour faute grave !

Vidéo interview sur http://www.fakirpresse.info/merci-r...

Cette histoire est scandaleuse et soulève de graves interrogations.

Comment la direction de RENAULT a-t-elle pu s’affranchir de toutes règles légales et se rendre coupable d’ordres directs aux conséquences aussi disproportionnées ?

Tout le monde a encore en mémoire la rocambolesque histoire des faux espions qui a ridiculisé RENAULT à cause de son PDG. Ce que nous pensions être un mauvais souvenir est toujours d’actualité au vue des pratiques employées.

Les boîtes mails des syndicats seraient-elles espionnées ?

Comment une correspondance privée avec des syndicalistes peut-elle atterrir sur le bureau de la direction ?

Parce que l’un des destinataires s’est plaint auprès de la direction ! C’est ce qu’affirme la société de prestation dans le courrier de sanction destiné à son salarié.

Un élu aurait ainsi trahi la confiance du salarié ! Or un syndicat est là pour défendre TOUS les salariés, et non aider la direction à les mettre à la porte !

SUD dénonce et condamne ces pratiques. La direction de RENAULT doit s’expliquer.

Contact : 06.82.04.73.08

Communiqué de presse du 5 mars 2016

PDF - 89.5 ko
Communiqué de presse du 5 mars 2016






SUD Renault 2016 - Tous droits réservés pour les textes et les images - plan du site