ACTUALITÉ - Communiqués

22 novembre

SUD Industrie appelle à participer aux mobilisations des gilets jaunes

19 novembre

Après l’affaire des faux espions, l’affaire Carlos Ghosn

1er mars

Le licenciement d’un prestataire annulé « pour atteinte à la liberté d’expression »

30 janvier

NAO Renault 2018 : 300 € d’augmentation pour tous !

14 juin 2017

AG des actionnaires de Renault : communiqué SUD Renault


12/05/17 - Solidarité avec les salariés de GM&S

11/01/17 - SUD se prononce contre la signature du nouvel accord de compétitivité Renault

12/12/16 - Des salariés de Renault Bursa au Technocentre

25/11/16 - Communiqué SUD Renault suite au décès d’un salarié du Technocentre

11/10/16 - Renault annonce 1000 embauches supplémentaires

27/09/16 - Renault Maubeuge : l’accord de compétitivité 2013 passe au tribunal

3/08/16 - Fausse baisse du salaire de Carlos Ghosn : le conseil d’administration de Renault doit démissionner

8/03/16 - Un prestataire du Technocentre mis à pied pour avoir écrit un mail aux syndicats de renault !

17/01/15 - Au Technocentre, le droit d’expression conduit à une mise à pied

16/01/13 - Annonce de 7600 suppressions de postes

24/05/12 - Suicides au Technocentre RENAULT

22/03/12 - Mercredi 21 Mars : Manifestation des salariés

9/02/12 - Inauguration d’une nouvelle usine Renault/Nissan à Tanger : la face apparente de l’iceberg

9/06/11 - Suicides au Technocentre Renault : reconnaissance de l’accident de travail pour Raymond

19/05/11 - Suicide au Technocentre : la justice a tranché

1/04/11 - De l’argent pour nos salaires, pas pour les barbouzes !

15/03/11 - Communiqué du 15/03/2011

10/02/11 - 3.5 milliards d’euros grace aux efforts de tous les salariés

23/01/11 - Communiqué S.U.D. MAUBEUGE


SUD Industrie appelle à participer aux mobilisations des gilets jaunes

Publié le 22 novembre 2018 par cmo

Version imprimable de cet article


De nombreux syndiqué-e-s membres de notre Union SUD industrie et sympathisants ont participé depuis le début aux différentes actions des « gilets jaunes », surtout en régions. Cette mobilisation inédite est avant tout celle d’une révolte populaire contre le pouvoir et le gouvernement en place, dont le prix de l’essence a servi de déclencheur à un mouvement spontané et auto-organisé. Cette colère légitime ne peut pas être balayée ni méprisée car elle repose sur la réalité quotidienne de millions de Citoyens qui souhaitent en finir avec un système injuste et dont l’arrogance des élites proclamées et l’accroissement des inégalités entre classes sociales alimentent ces mobilisations.

Les mobilisations des « gilets jaunes », qui n’appartiennent à personne si ce n’est à ceux et celles qui s’organisent, trouvent un écho grandissant par leurs formes de mobilisations et d’action, leur refus d’élire ou de choisir des « dirigeants » qui seraient prêts à trahir à la première négociation, et marquent leur volonté d’aller « chercher Macron » là où il est, là où est le pouvoir politique. En appelant à participer massivement aux manifestations du 24 novembre 2018 et notamment la montée à Paris, SUD industrie rappelle que la mobilisation doit aussi se poursuivre sur le terrain économique en discutant dès maintenant des modalités de grève et d’organisation dans nos lieux de travail : cette étape est indispensable pour bloquer la production et mettre la pression sur le patronat et obtenir de véritables acquis sociaux, en continuant à porter nos revendications syndicales (remboursement des frais de transports, augmentations de salaires, embauches CDI, etc.).

La persévérance à se battre sur le terrain et l’encouragement d’un mouvement populaire et massif conduit les équipes de SUD industrie à décider localement de leur participation éventuellement « bagdée » et affichée, car le syndicalisme de transformation sociale à vocation à construire ici et maintenant les bases d’une autre société, loin des cadres institutionnalisés qui défendent les classes dominantes et les oppresseurs.

Nous devons également être vigilants devant un tel mouvement et de ses dérives possibles certes minoritaires mais existantes, celles de l’homophobie et du racisme. Il n’est ni tolérable ni acceptable que de tels propos ou comportements s’expriment et nous les condamnons fermement ; il convient de faire preuve de la même rigueur envers l’extrême droite qui doit être sortie par tous les moyens de ces mobilisations.

SUD industrie appelle l’ensemble des structures syndicales à participer à ces mobilisations en renforçant la présence de militants syndicaux pour gagner face au gouvernement en faisant émerger une société radicalement différente, écologiste et égalitaire, en obligeant dès maintenant les constructeurs automobiles, les collectivités territoriales et l’ensemble des acteurs économiques à prendre en compte les préoccupations de la population... ou bien de céder leur place.

Seule la lutte paie !

Union syndicale SUD industrie - 10 avenue Rachel - 75018 Paris / permanence@ussi.fr

PDF - 217.7 ko
SUD Industrie appelle à participer aux mobilisations des gilets jaunes






Une réaction, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

SUD Renault 2016 - Tous droits réservés pour les textes et les images - plan du site