Avantages et inconvénients du port du masque

Publié le 9 avril 2020 par sud tcr - Mis à jour le 22 avril 2020

Version imprimable de cet article

Les masques sont destinés à nous protéger contre le coronavirus. Ils sauvent des vies. Mais ils ont aussi leurs limites en terme de protection et leurs inconvénients (inconfort thermique, résistance respiratoire...), surtout en cas de port prolongé.


Un masque FFP est un appareil de protection respiratoire (norme NF EN 149). Il est destiné à protéger celui qui le porte à la fois contre l’inhalation de gouttelettes et des particules en suspension dans l’air, qui pourraient contenir des agents infectieux. Le port de ce type de masque est plus contraignant (inconfort thermique, résistance respiratoire) que celui d’un masque chirurgical.

http://www.inrs.fr/risques/biologiques/faq-masque-protection-respiratoire.html

Conséquences du port du masque prolongé

C’est une conséquence inattendue du coronavirus. Les médecins de Wuhan, épicentre de l’épidémie, ont leur visage ravagé à force de porter des masques pour se protéger des malades hospitalisés. Le port prolongé des protections facilite l’apparition de cloques, plaies et croutes. En attestent les nombreuses photos diffusées sur les réseaux sociaux chinois.

https://www.cnews.fr/monde/2020-02-07/coronavirus-force-de-porter-des-masques-les-medecins-de-wuhan-sont-defigures-924560

Un masque FFP est un appareil de protection respiratoire (norme NF EN 149). Il est destiné à protéger celui qui le porte à la fois contre l’inhalation de gouttelettes et des particules en suspension dans l’air, qui pourraient contenir des agents infectieux. Le port de ce type de masque est plus contraignant (inconfort thermique, résistance respiratoire) que celui d’un masque chirurgical.

http://www.inrs.fr/risques/biologiques/faq-masque-protection-respiratoire.html

Résistance respiratoire et effets sur la santé

Le dioxyde de carbone, ou gaz carbonique, n’est pas considéré dans la loi française comme un polluant. Pourtant, si nous prenons la définition de ce qu’est une pollution (article L220-2 du Code de l’Environnement), force est de constater que le CO2 en possède les caractéristiques.

L’air contient aujourd’hui environ 0,04 % de CO2. À partir d’une certaine concentration dans l’air, ce gaz s’avère dangereux voire mortel. La valeur limite d’exposition est de 3 % sur une durée de 15 minutes. Cette valeur ne doit jamais être dépassée. Au-delà, les effets sur la santé sont d’autant plus graves que la teneur en CO2 augmente. Ainsi, à 2 % de CO2 dans l’air, l’amplitude respiratoire
augmente. À 4 %, la fréquence respiratoire s’accélère. À 10 %, peuvent apparaître des troubles visuels, des tremblements et des sueurs. À 15 %, c’est la perte de connaissance brutale. À 25 %, un arrêt respiratoire entraîne le décès.

https://www.respire-asso.org/dioxyde-de-carbone-co2/
https://www.cchst.ca/oshanswers/chemicals/chem_profiles/carbon_dioxide.html

Conséquence de l’insuffisance respiratoire est une mauvaise oxygénation du sang, elle se manifeste par un essoufflement, des difficultés à respirer et une grande fatigue.

Différence hypoxie et hypoxémie

Bien que les deux termes soient souvent employés l’un pour l’autre, ils désignent deux situations différentes. « L’hypoxémie se produit lorsque la pression partielle de l’oxygène dans le sang (PaO2) est en dessous de normale (la valeur normale est entre 80 et 100 mm Hg). Une hypoxémie non corrigée conduit à une hypoxie »
Hypoxie : quels sont les signes ?

L’hypoxie est un terme médical utilisé pour désigner un manque d’apport en oxygène au niveau des tissus de l’organisme. L’hypoxie nécessite une prise en charge médicale adéquate pour éviter la survenue de complications graves.

Définition

L’apport d’oxygène au corps humain est assuré par la respiration. L’oxygène respiré transite par les poumons où ils passent dans le sang se fixant à hémoglobine des globules rouges, qui le transporteur d’oxygène vers les tissus. Dans ce cadre, l’hypoxie désigne une diminution de la quantité d’oxygène apportée aux organes par le sang. « Elle est une conséquence de l’hypoxémie qui est la diminution de la quantité d’oxygène transportée par les globules rouges dans le sang, précise le Dr Nicolas Devos, anesthésiste réanimateur. L’oxygénation des organes et des tissus est alors insuffisante, et il peut en résulter une souffrance des cellules constituant les organes atteints. »

Selon leur origine, on peut parler notamment :

  • d’hypoxie tissulaire, qui désigne un apport insuffisant en oxygène par rapport aux besoins des tissus de l’organisme. L’hypoxie tissulaire ne se voit pas directement, on en constate les conséquences lorsque l’escarre apparaît.
  • d’hypoxie cérébrale est une forme d’hypoxie (un apport réduit en oxygène), impliquant spécifiquement le cerveau. Quand le cerveau est complètement privé d’oxygène, le terme utilisé est plutôt l’anoxie cérébrale.

Causes

Les causes de l’hypoxie peuvent être de trois types :

  • diminution d’apport en oxygène (hypoxie d’altitude par exemple)
  • défaillance de la fonction respiratoire (infection pulmonaire, traumatisme thoracique etc.)
  • diminution du transport en oxygène dans le sens par les globules rouges (maladie des globules rouges comme les thalassémie par exemple ou beaucoup plus simplement l’anémie)

Symptômes

Les symptômes d’une hypoxie sont généralement :

  • une tachycardie : meilleur signe clinique de l’hypoxie
  • une hyperventilation par augmentation du travail ventilatoire
  • une cyanose : la peau prend une teinte bleutée
  • une syncope : Perte complète de connaissance soudaine ou brève (jusqu’à trente minutes environ)

Une hypoxie sévère peut plonger une personne dans le coma, voire entraîner la mort si elle n’est pas prise en charge efficacement par arrêt cardio-circulatoire.

L’insuffisance respiratoire résulte d’une mauvaise oxygénation du sang, et se manifeste par un essoufflement, des difficultés à respirer et une grande fatigue. L’insuffisance respiratoire correspond donc à une incapacité du système respiratoire à apporter suffisamment d’oxygène et à éliminer correctement le gaz carbonique.


Commentaires


  • Bonjour,
    il existe assez peu d’études sur le port prolongé du masque, mais
    je viens d’en voir passer une sur internet. Medrxiv est un serveur d’enregistrement d’articles scientifiques en prépublication.
    J’ai mis le lien plus loin (mais je le remets là car je ne suis pas sûr que le lien hypertexte ait marché : https://www.medrxiv.org/content/10.... ).
    Le port du masque engendre un recrudescence des maux de têtes, mais également d’autres troubles,comme les commentaires en attestent.
    Le lien de l’étude :

    Voir en ligne : De novo Headache


  • Bonjour.
    Expérience hier du port prolongé du masque, lors d’un transport en ambulance pour une consultation médicale ( pas de pathologie faisant partie de celles affectant les personnes dites à risques...encore une expression qui laisse songeur...juste un pb mécanique)
    Au bout de 3h, nausées, vomissements, étourdissement ( ce qui ne m’était pas arrivé depuis 1985, à un réveil d’anesthésie !). Immédiatement, l’ambulancier est intervenu , me disant qu’il avait observé cela plusieurs fois depuis qu’il est fait obligation du port du masque.
    Par ailleurs, des symptômes qu’on retrouve dans les pb de vésicule biliaire ( couramment nommés « crise de foie »)sont apparus. Selon un médecin, cela pourrait également provenir de la présence et donc de l’inhalation de produits toxiques constituants les masques dits chirurgicaux que l’on trouve dans le commerce ( j’ai pu constater que les masques dit également chirurgicaux,portés par le personnel hospitalier, bien que ressemblants, sont différents de ceux qui sont accessibles à la population générale.)
    Auparavant, j’avais noté qu’après un port du masque durant une vingtaine de minutes, je commençais à être mal à l’aise, et donc, je sortais du lieu où je me trouvais pour respirer sans masque. Mais dans une ambulance.....
    Ce n’est qu’un témoignage d’une expérience personnelle, auquel je pourrais ajouter le « cas » de 5 autres personnes de ma connaissance, dont deux aides-soignantes, qui elles éprouvent des malaises avec étourdissements, ainsi que des épistaxis pour 3 d’entre elles.
    Ceci dit, je pense que, ce que la médecine de faculté oublie souvent, que chaque individu réagit de façon spécifique, et que le port du masque peut ne pas présenter de désagréments pour certains alors que pour d’autres , ils sont nombreux et parfois graves.
    Que le meilleur soit pour chacun, chacun, tous et toutes !


  • Merci pour cet article.
    Je m’en vais l’envoyer à mon ex medecin-traitant qui a réussi à m’affirmer que mes symptomes, maux de tête, nausées, tachychardie étaient dans ma tête... (autant vous dire que je n’y remettrais pas les pieds)


  • Bonjour,
    Je trouvais très bien votre lien et souhaitais le partager sur FB.

    Juste pour vous informé qu’il y aurait pour FB qui contreviendrait « aux contenus acceptables »...
    voir P.J
    Cordialement

    Franck Rajjou

    Voir en ligne : avantages-et-inconvenient-du-port-du-masque

    JPEG - 83.4 ko

  • Le masque, non seulement il est peu efficace et désagréable, mais il est dangereux pour la santé : à la fois malsain et contaminant : (berceau à microbes !) entravant gravement la respiration et le rejet du CO2, polluant comme les gants jetables, énergivore, psychologiquement dangereux par la caporalisation et la servilité, affligeantes et mortifères, qu’il engendre... etc.
    Il y en a qui ont beau jeu de se cacher derrière l’État et son pouvoir de contrainte, mais à force de semer les graines de la discorde, il vont récolter ce qu’ils recherchent... la Tempête ! Et il faudra peut-être qu’ils assurent, personnellement, et on verra alors ce que vaudra leur test de soumission. Moi, je dis qu’il y a quelques escouades de toubibs « droitistes » qui devraient fermer leur gueule, ils ont déjà assez propagé le trouble comme ça et ils n’ont qu’à le bouffer, leur masque, par exemple.


  • Bonjour Monsieur. Votre intervention ne sert à rien (en dehors de la satisfaction de votre Ego de vous présenter comme Mr_je_sais_tout, qui vous fait passer pour supérieur à tous les imbéciles_mal_informés que nous sommes).

    Ce qui aurait été CONSTRUCTIF, ç’aurait été de nous communiquer les coordonnées de ces SOURCES SCIENTIFIQUES SI FIABLES auxquelles vous avez eu accès et qui fondent vos croyances en matière d’INCONVENIENTS MAJEURS DU PORT DU MASQUE !!...si vous nous reconnaissez le droit de NOUS INSTRUIRE nous aussi, naturellement.. Je souhaite vivement vous voir combler cette lacune, et vous en remercie vivement par avance.

    (S’il vous plaît, ne me répondez pas que ce sont des notions acquises au cours de vos études en Médecine...car on vient de me confirmer qu’il n’y a pas de Module où l’on exposerait les dangers du port du masque. Merci.)

    Cordialement - Cl-Bl.

    • Le prix Nobel de Médecine 2019 a été attribué à William Kaelin, Gregg Semenza et Peter Ratcliffe pour leurs recherches sur l’adaptation des cellules à l’apport variable d’oxygène. Plus spécifiquement, ils ont résolu le mystère du mécanisme moléculaire à l’origine de l’adaptation à l’hypoxie.
      Grande dangerosité sur les cellules surtout sur les pathologies : cancer, diabète, hypertension artérielle...
      Les personnes qui souffre de maux de tête sont très significative d’un manque d’oxygène au niveau du cerveau provoquant les étourdissement et voir pire des comas.
      Nous respirons 26 % d’oxygène, derrière un masque nous respirons que 20 %. Rejet du CO2 derrière un masque reste problématique

      Je vous laisse méditer


  • Bonjour, je voudrais savoir comment traverser cette période car je ne pas supporter les masques, je ne porte que des chirurgicaux car les autres c’est impossible,( j’ai essayé tous les types de masques). J’ai des pathologies à risque avec la Covid19, l’hypertension artérielle et une insuffisance respiratoire chronique depuis l’enfance provoquée par de l’asthme allergique et une bronchite mal soignée. J’ai de plus une hyperthyroïdie (maladie de Basedow) qui abime encore plus le coeur (fibillation atriale). Autant dire que je cumule !
    Je suis jeune mais si je croise cette saleté, c’est fini pour moi...Dès le mois de février, j’ai pris conscience et souhaité des masques à mon travail...avant de m’apercevoir que mon asthme redoublait ! Je ne peux pas prendre des corticoïdes et mon asthme n’est pas contrôlé, on m’a prescrit un betabloquant pour l’hypertension mais il a fait redémarré des crises d’asthme... depuis 2 ou 3 ans. Le port du masque au delà d’une demie heure provoque des maux de tête, ce que je n’avais jamais habituellement,et une respiration très difficile, plus des assoupissements.Je suis épuisée. C’est arrivé à mon travail et le médecin du travail a pris peur, ma hiérarchie m’a mise en autorisation d’absence depuis le confinement et mon médecin traitant a fourni un certificat d’isolement jusqu’au 10 octobre ! je ne prend plus le métro mais parfois des bus... Mon salaire a baissé de 400 €....Je sais qu’il y a des personnes qui n’ont plus du tout de revenus donc je ne me plains pas à ce sujet. La pneumologue m’a prescrit un scanner car la radios des poumons montre des comblements anciens séquellaires des culs de sacs pleuraux, plus un petite lame liquidienne....ceux qui en souffrent se reconnaîtrons, et donc le masque est bien insupportable, importable. Je confirme. Mais j’ai peur et je dois tout de même me ravitailler, j’ai donc adopté le chirurgical que je tire un peu pour avoir de l’air, et une visière légère qui peut se relever.C’est ce que je conseille à ceux qui n’en peuvent plus. Je suis en apnée dans les magasins, mais j’aime le shopping comme toutes les filles. Une fois dans la rue, on prend un bon bol d’air au soleil et on marche le plus possible pour éviter les transports en commun.
    Voilà mes conseils. Bon courage à tous. Alice Paris

    • Je respecte le port du masque dans les lieux où il est obligatoire. Cependant nous ne réagissons pas tous de la même manière face au port du masque. Mon mari et moi souffrons de difficultés respiratoires depuis le port du masque. Nos masques sont en tissus que nous avons fabriqués nous-mêmes et nous les lavons régulièrement. Notre test du covid est négatif nos radios pulmonaires ne laissent rien voir de particulier. Nous portons le masque uniquement pour faire notre épicerie ou pour nous rendre à nos rendez-vous médicaux. Nous vivons à la campagne près d’un lac et sommes à la retraite. Aucun soucis particulier.
      Cependant ces difficultés sont telles surtout le soir que nous sommes obligés de prendre des anxiolitiques. Nous en sommes arrivés à la conclusion que le port du masque, même occasionnel, créé dans notre organisme comme une détresse respiratoire réflexe qui perdure même quand nous ne portons pas de masque.
      Ceci n’est pas un plaidoyer contre le port du masque. Nous respectons les instructions gouvernementales. Ceci est juste l’explication que nous avons trouvée à notre gêne respiratoire.


  • Bonjour,
    Je lis tous les messages traitant du sujet ainsi que ceux du site de (information désinformation) et tout ce que je sais c’est que je me sent mal avec au bout de 30 mn dans un magasin. J’en ai jamais mis au plus fort de la crise covid et je souffre moralement déjà de devoir en porter un avec ces fortes chaleurs.
    Quoi qu’il en soit, il est bien évident que personne, ni journalistes, ni médecins n’aurait l’idée de dire que ca ne sert a rien le ton étant donné par les états.
    Nos dirigeants ne sont pas pour moi des gens bien pensants pour nous, des intérêts énormes sont derrières tout ca, et ca, c’est mon point de vue.


  • je travaille depuis longtent avec des masques de type FFP2 et FFP3 pour se protégé de poussières.La réglementation au travail imposée une durée de 20 minutes pour FFP2 et 30 minutes pour le FFP3 et de 2 heures avec un masque ventilé et temps de récupération mini de 30 minutes à indéterminé. Tous cela pour les raisons décrites dans l’article.A croire que maintenant cette réglementation n’existe plus.Porté un masque pour allé faire ses courses pourquoi pas mais toute la journée non. Je ne remet pas en cause la dangerosité du covid19 mais je ne vais pas me détruire la santé pour me protéger.
    D’ailleurs pourquoi les salles d’attentes des médecin non pas obligation d’avoir un renouvellement d’air et filtrations de celui-ci, alors que cela a toujours était un nid à microbes ????


  • https://www.legifrance.gouv.fr/affi...

    Oooops si le CO2 est donc un polluant !
    Citer la loi c’est bien la lire c’est mieux !


  • Bonjour
    Je travaille en institut esthétique et je suis obligée de porter un masque en plus d’une visière toute la journée.
    J’ai mal à la tête en fin de journée
    Que peut-il m’arriver de pire ?
    Ma patronne veut à tout prix qu’on fasse les épilations comme ça ce que je comprends tout à fait mais aussi beaucoup de massages( qui me demandent beaucoup d’énergie), et là gros problème je respire très mal . Au secours


  • Il me semble que la phobie du masque, bien réelle d’après mon expérience, n’est pas du tout abordée dans les médias...


  • Tous ces gens qui portent le masque à l’extérieur vont au fil des jours se sentir de plus en plus ridicules !


  • Je ne sais plus comment faire pour pouvoir supporter un masque. Ça me provoque des nausées et qui se terminent par des vomissements et maux de tête. Mon record 30 secondes. Donc à ce jour je suis toujours confinée.
    J’ai fabriqué gratuitement plus de 100 masques pour ma famille et entourage et je suis incapable d’en supporter. J’ai aussi essayer de me faire en forme de bec de canard et en papier(alors celui là il a une odeur qui m’a de suite fait vomir). Donc je me suis acheté une visière en me disant que là ça irait et bien non. Donc si quelqu’un à une solution à me proposer je suis preneuse. Je ne suis pas claustrophobe mais asthmatique. J’attends de l’aide pour pouvoir aller chez médecins et aux courses.


  • Bonjour,
    Votre article ne dis pas clairement que le masque génère une insuffisance respiratoire, mais vous en décrivez les effets.
    La difficulté à respirer, et l’insuffisance respiratoire sont deux choses bien différentes.
    Vos références montre d’un coté la difficulté de respirer, et de l’autre l’effet du CO2 sur la santé, mais aucune de vos références ne lie l’un à l’autre, votre article en fait le raccourci, auriez vous des publications scientifiques / preuves documentées ?


  • Bonjour
    JE suis quant à moi résolument opposée au port du masque et suis catastrophée de voir à l’extérieur le nombre de personnes masquées...Je suis convaincue que les conséquences catastrophiques ne seront jamais révélées au public. Et surtout que les malheureux épouvantés par la perspective du virus seront bien plus impactés par ce qu’ils pensent pouvoir les protéger.
    Cordialement

    • Les gens deviennent hystériques, extremistes, autoritaristes avec ce virus. Je les ai averti du danger de porter un masque mais les médias leur montent la tête. Je ne mets jamais de masque. Désormais, j’irai au drive au marche et commanderai sur amazon. Plus un pied dans un magasin jusqu’au retour a la normale.

    • Bonjour, je travaille dans un acceuil de jour Alzheimer, je dois porter des FFP2 toute la journée, juste avant, ce service avait fermé et je travaillais juste au-dessus en EPADH pour venir en renfort et je portais des chirurgicaux, bref depuis le port du FFP2, J’ai les yeux en feu, je n’en peux plus. L’ophtalmo de ma collègue lui a dit que les c’est à cause du masque, elle a déjà de gros problèmes de vue. Bref, comment tenir le coup, nos accueillis sont censés les garder, mais comme ils ne comprennent pas, ils les ont sur le haut de la tête ou autour du cou. Ils ne sont plus confinés chez eux, donc potentiellement porteurs. Que faire ? Aller voir le médecin du travail ?

    • bonjour
      Leur plan mondial c’est pas se protéger du virus.. C’est qu’ils veulent la paix sociale.. On écoute les infectiologues ,virologues , pneumologues, cardiologues dans le monde et nous avons les payés par big-pharma et les indépendants qui soignent réellement les malades.. Donné un traitement anti VIH et avant cela dire aux patients rentrez chez vous et prenez du Doliprane et attendre les détresses respiratoires pour un médecin c’est honteux.. Il y a encore quelques clusters ici et là dans le monde et confiner les gens et les obliger à porter un masque pendant des heures au travail vraiment je ne sais pas tout de leurs plans financiers mondiaux et économiquement catastrophiques pour les petites et moyennes entreprises ...idem pour les établissements scolaires et toutes les entreprises...Ce sont des contraintes sanitaires exagérées pour contrôler les populations mondiales et avoir la paix sociale.. J’espère que ces assassins d’en haut paieront.. S’amnistié c’est bien mais il faudra assumer quand aura lieu le grand déballage en justice...


  • Le port du masque est avéré depuis longtemps comme un des meilleurs outils de lutte contre les épidémies. Un site tel que celui-ci axé sur la désinformation, au mieux une information biaisée et non vérifiée, nuit beaucoup et met des vies en danger.

    Voir en ligne : Combattre la désinformation

    • Bonjour, Après deux crises de tachycardie avec port du masque, je suis bien obligée de reconnaître que le masque m’empêche de m’oxygener correctement...

    • Je.ne sais pas depuis quand.d.OS on.passe.médecin
      Ce même syndicat a fait une pression monstre sur d’autres entreprises pour que les salariés portent un masque.

    • Chers censeurs, Cet article est au contraire très valable et ne va pas encore assez loin , renseignez vous correctement sur les conséquences d’un port du masque prolongé ( quelques minutes peuvent suffire ) sur des personnes déjà en bonne santé ( céphalées allant s’aggravant avec la durée , c’est le cas chez les soignants ), et des conséquences extrêmement graves chez des déficients respiratoires, cancers du poumon etc..
      L’hypoxie causée irrémédiablement par le port du masque de quelque type que ce soit entraîne une baisse de l’immunité , ie acidification sanguine entraîne la mort des lymphocytes blanc T CD4, d’où une porte ouverte pour tout type d’infection suite à la chute de l’immunité, causée par ces foutus masques...
      Les études prouvent que le pire pour répondre à l’épidémie, c’est de rester enfermer et de porter ces cochonneries, le corps a besoin d’air et d’oxygène et d’évacuer au maximum le CO2 et le virus, ces 2 derniers voyant leur concentration exploser sous le masque et sont reinhalés, direction le cerveau via les sinus ! Impossible d’évacuer suffisamment de CO2 et de charge virale avec un masque , la situation s’aggrave !.
      Lisez les « vraies » publications scientifiques , pas les torchons des ARS Et de BFM.TV..
      Alors le masque, c’est poubelle pour moi ..



Une réaction, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

SUD Renault 2016 - Tous droits réservés pour les textes et les images - plan du site