ACTUALITÉ A la Une


12 mai

Les grévistes de PEI sous la menace d’une intervention des CRS

10 mai

7ème jour de grève des salariés de PEI

22 avril

Horse et Ampère sont dans un bateau…

14 décembre 2021

A Renault, rien de (re)nouveau sous le soleil

9 décembre 2021

Renault condamné pour travail dissimulé


17/09/21 - 2000 nouvelles suppressions d’emplois dans l’Ingénierie/Tertiaire Renault

18/05/21 - Les salariés de l’Ingénierie/Tertiaire Renault seront en grève jeudi 20 mai 2021

30/04/21 - Vive la lutte des travailleurs de la Fonderie de Bretagne

22/02/21 - Ce ne sont pas aux salariés de payer la crise

22/09/20 - Non à la fermeture de Bridgestone

29/05/20 - Suppression de postes et plan d’économies - Communiqué de presse SUD RENAULT

11/02/20 - Vestalia en grève au Technocentre

31/12/19 - Prends l’oseille et tire-toi

6/06/19 - Renault-FCA : l’avenir de centaines de milliers de salariés ne peut pas se jouer au poker

29/05/19 - Fusion Renault-Fiat/Chrysler : communiqué SUD Renault

22/02/19 - Affaire Ghosn : qu’attend la justice française pour agir ?

9/01/19 - Affaire Ghosn : SUD Renault va saisir la justice

22/11/18 - SUD Industrie appelle à participer aux mobilisations des gilets jaunes

19/11/18 - Après l’affaire des faux espions, l’affaire Carlos Ghosn

1/03/18 - Le licenciement d’un prestataire annulé « pour atteinte à la liberté d’expression »

30/01/18 - NAO Renault 2018 : 300 € d’augmentation pour tous !

29/06/17 - GM&S : une catastrophe sociale à mettre au compte du nouveau gouvernement

14/06/17 - AG des actionnaires de Renault : communiqué SUD Renault

12/05/17 - Solidarité avec les salariés de GM&S

11/01/17 - SUD se prononce contre la signature du nouvel accord de compétitivité Renault

12/12/16 - Des salariés de Renault Bursa au Technocentre

25/11/16 - Communiqué SUD Renault suite au décès d’un salarié du Technocentre

11/10/16 - Renault annonce 1000 embauches supplémentaires

27/09/16 - Renault Maubeuge : l’accord de compétitivité 2013 passe au tribunal

3/08/16 - Fausse baisse du salaire de Carlos Ghosn : le conseil d’administration de Renault doit démissionner

8/03/16 - Un prestataire du Technocentre mis à pied pour avoir écrit un mail aux syndicats de renault !

17/01/15 - Au Technocentre, le droit d’expression conduit à une mise à pied

16/01/13 - Annonce de 7600 suppressions de postes

24/05/12 - Suicides au Technocentre RENAULT

22/03/12 - Mercredi 21 Mars : Manifestation des salariés

9/02/12 - Inauguration d’une nouvelle usine Renault/Nissan à Tanger : la face apparente de l’iceberg

9/06/11 - Suicides au Technocentre Renault : reconnaissance de l’accident de travail pour Raymond

19/05/11 - Suicide au Technocentre : la justice a tranché

1/04/11 - De l’argent pour nos salaires, pas pour les barbouzes !

15/03/11 - Communiqué du 15/03/2011

10/02/11 - 3.5 milliards d’euros grace aux efforts de tous les salariés

23/01/11 - Communiqué S.U.D. MAUBEUGE


7ème jour de grève des salariés de PEI

Publié le 10 mai 2022 par sud tcr - Mis à jour le 10 mai 2022

Version imprimable de cet article

Lundi 9 mai, les grévistes ont gagné le droit de partager un mafé devant l’accueil du Technocentre. Mardi 10 mai, les grévistes ont innové : manifestation sur la Rocade, repas devant l’entrée livraison (PC4) fermée par la direction qui avait fait venir des maitres-chiens...


Lundi 9 mai

Question barricade, la direction du Technocentre est montée d’un cran cette semaine. Vendredi, elle avait déjà bloqué l’accès à l’Avancée pour les grévistes. Ce lundi, elle a renforcé les barrières devant l’accueil de l’Avancée et fait installer une tente pour les vigiles afin qu’ils puissent filtrer les entrées à l’abri du soleil.

Les grévistes ont dû forcer le passage. Ils ont réussi à passer les premières barrières, mais pas la porte tournante de l’accueil bloquée par les vigiles. La direction a appelé la police qui a constaté... que les choses étaient rentrées dans l’ordre.

Le mafé de la solidarité

Après avoir installé des tables sur le parvis devant l’accueil principal du Technocentre conquis de haute lutte, les grévistes ont dégusté un succulent mafé préparé pendant le week-end par des grévistes.

Le coup du service minimum
Depuis vendredi 6 mai, la direction de PEI dit que Renault menacerait de faire venir une autre société si PEI n’assurait pas un service minimum, notamment pour les sanitaires et les poubelles. Les grévistes ont accepté de faire ce service minimum comme ils l’ont écrit dans leur tract du lundi 9 mai. Les délégués de PEI ont alors envoyé une liste de 10 salariés prêts à le faire. Mais ils n’ont eu aucun retour de PEI lundi, sauf pour leur dire que Renault n’accepterait pas que deux délégués de PEI en fassent partie.
Mardi, PEI a refusé deux autres délégués, sous prétexte aussi d’une interdiction de Renault. Le directeur de PEI, Zak El Ayoubi dit « Monsieur Zak », a demandé aux grévistes de venir devant l’Avancée pour faire entrer les grévistes volontaires pour le service minimum. Mais personne n’est venu les faire rentrer.
Questionné 30 minutes plus tard par les grévistes, le responsable de la sécurité de Renault a affirmé qu’il n’était pas au courant de cette liste. Comment Renault a-t-il pu refuser des délégués alors qu’il n’était pas au courant de cette liste ? Qui ment ? Qui cherche à manipuler les grévistes ? Est-ce le responsable PEI du Technocentre, M. Ali Bourahla, qui déciderait qui peut faire partie ou pas de l’équipe du service minimum ?

Mardi 10 mai

La direction de Renault a décidé de transformer encore davantage le Technocentre en forteresse assiégée... par quelques dizaines de grévistes. Elle a d’abord fait fermer l’entrée principale du Technocentre au rond-point Georges Besse.

Elle a aussi renforcé les grilles devant l’accueil de principal de l’avancée avec des cadenas, supprimé la tente des vigiles et condamné entièrement l’accès, y compris pour les salariés Renault et les visiteurs qui doivent se faire faire un badge visiteur au Gradient, situé à plusieurs centaines de mètres à pieds.

Les grévistes ont donc décidé de partir au Gradient en manifestant sur la Rocade.

 

Les grévistes se sont ensuite rendus devant l’entrée livraison du PC4 qui avait été complètement fermée par la direction de Renault.

Derrière les grilles du PC4, la direction a fait venir des vigiles avec des chiens.

Les grévistes se sont finalement installés devant les grilles du PC4 pour manger une pizza bien méritée, accompagnée comme depuis le début de la grève par des danses africaines.

Face à une direction de Renault qui se barricade et à celle de PEI de plus en plus discréditée, la lutte continue !


 


Une réaction, un commentaire ?


sudrenault.org - SUD Renault 2016 - Tous droits réservés pour les textes et les images - plan du site