ACTUALITÉ - Renault

17 novembre

Allocation de fin d’année

8 octobre

Des accords de dupes

2 mai

Augmentations et primes individuelles : La peau de chagrin

19 avril

Les hommes de Billancourt

17 avril

Objectif de la nouvelle réorganisation : 10 milliards d’économies par an !


17/02/18 - Calculez votre prime d’intéressement

17/02/18 - NAO : des miettes pour les AGS et les AI

16/02/18 - Baisse du salaire de Ghosn : encore un coup de com’

16/02/18 - « La meilleure année de son histoire » pour Renault, mais pas pour ses salariés !

19/01/18 - Ghosn conteste le rapport d’Amnesty International sur le cobalt

19/12/17 - Santa Carlos joue au Père Noël !

4/12/17 - CEF : la cour de cassation donne raison à 16 salariés Renault

19/11/17 - Amnesty International : « Dites à Renault de lutter contre les violations des droits humains »

19/11/17 - Des milliers de salariés de Dacia manifestent contre une réforme fiscale

14/11/17 - Des élections reportées pour mieux réduire la représentativité et les droits des salariés

3/11/17 - L’étrange affaire des espions de Renault

11/10/17 - Les calendriers SUD Renault sont arrivés

5/09/17 - Cadres exclus des NAO : SUD fait appel

25/07/17 - Une dizaine de suicides chez Renault en quatre ans

18/07/17 - CIFRE : vous avez droit à une indemnité de précarité !

26/06/17 - Stop à l’exclusion des cadres des NAO : SUD saisit la justice

13/06/17 - La destruction du Code du travail ne se négocie pas, elle se combat

24/04/17 - Barèmes de rémunération 2017

5/04/17 - Tentative de suicide à Renault Sandouville

28/03/17 - Si t’as pas tes stock-options, t’as pas de talent !

12/03/17 - Bilan social Renault Guyancourt 2016 : pas de quoi pavoiser !

8/03/17 - Le 8 mars, cessons le travail pour les droits des Femmes

21/02/17 - NAO : SUD dit stop à l’exclusion des cadres

20/02/17 - NAO 2017 : des miettes malgré des résultats record

7/01/17 - Jackpot de Noël pour Carlos Ghosn

6/01/17 - Nouvel accord compétitivité Renault : la version finale du texte

14/12/16 - 9ème réunion compétitivité : une première synthèse de l’accord toujours aussi indigeste

29/11/16 - Accord compétitivité Renault : un bon flyer vaut mieux qu’un long discours !

16/11/16 - 6ème réunion Compétitivité : la direction à la manoeuvre

8/11/16 - 5ème réunion Compétitivité : enfumage sur l’emploi

26/10/16 - 4ème réunion Compétitivité : des projets complets de véhicules sous-traités dans l’Ingénierie

20/10/16 - 3ème réunion Compétitivité : Toujours plus de flexibilité !

11/10/16 - Accord compétivité 2016 : calendrier des annonces de la direction

7/10/16 - Résultats des élections au conseil d’administration

6/10/16 - 2ème réunion Compétitivité : moins de départs et trop peu d’embauches

4/10/16 - 1ère réunion Compétitivité : 1ers rounds

24/09/16 - Des administrateurs salariés incolores et inodores

24/09/16 - Un conseil d’administration sous influence

20/09/16 - Un salarié de Renault Douai se suicide en mettant en cause Renault

12/09/16 - Accord de compétitivité : le calendrier des négociations

12/09/16 - Elections CA : la profession de foi des candidats SUD

7/09/16 - Plus de version Diesel pour la future Clio ?

17/08/16 - Vers un nouvel accord de compétitivité à Renault : le digital comme prétexte

26/07/16 - Douai : Renault recrute 900 personnes... en CDD

8/07/16 - La SOVAB recherche 400 intérimaires

16/06/16 - Elections au Conseil d’administration du groupe Renault

9/06/16 - La mutuelle obligatoire Renault évolue

6/06/16 - Guyancourt/Aubevoye : élections CHSCT le 17 juin

31/05/16 - Non à la répression à l’usine de Renault de Maubeuge (MCA)

28/05/16 - Intervention policière devant Renault Douai

10/04/16 - Désamiantage : les anciens salariés de Renault se disent trahis

21/10/14 - Pétition Mutuelle

19/09/12 - ELECTIONS CA 2012

10/04/12 - Les cahiers d’alter 2012

20/02/12 - Au ralenti en France RENAULT s’intalle au Maroc


Tentative de suicide à Renault Sandouville

Publié le 5 avril 2017 par cmo

Version imprimable de cet article


Un salarié de l’usine Renault de Sandouville a tenté de se supprimer lundi après-midi en se pendant dans l’un des ateliers du site. Un CHSCT s’est réuni hier. Une enquête est ouverte.

Dès cet après-midi 14 h, ils se reverront pour en définir le champ d’action. Hier, à l’occasion d’un CHSCT (Comité hygiène, santé et conditions de travail) extraordinaire de plus de trois heures, organisations syndicales (CGT, FO, CFE-CGC) et direction de l’usine de Renault de Sandouville ont convenu de l’ouverture d’une enquête par une délégation paritaire pour définir les circonstances et responsabilités éventuelles de ce drame.

Lundi, entre 15 et 16 heures, José, père de quatre enfants, salarié depuis près de vingt ans de l’usine d’assemblage de la zone industrielle du Havre, a tenté de mettre fin à ses jours en se pendant dans l’atelier de montage, sous les yeux de ses collègues. Hors de danger et en arrêt de maladie pour plusieurs jours, il est désormais auprès des siens, entouré.

Sur lui, selon les syndicats, une pancarte accusant ses chefs d’unité et d’atelier. « X et X m’ont tué ». Selon la CGT, le motif professionnel ne fait pas de doute. « Étrangement, on ne peut pas mettre la main sur cette pancarte. Mais ce drame n’est que la suite logique de ce que la direction a mis en place. Mais c’est silence, on bosse ! La chaîne de production n’a même pas été arrêtée », s’insurge Nicolas Guermonprez, délégué syndical CGT. « Je connais particulièrement ce salarié. Je peux affirmer qu’il n’a pas de problème personnel. Mais comment aurait-il pu évoquer son malaise professionnel ? Il est entouré d’intérimaires dont le turn-over est en moyenne de 96 jours. »

Cellule psychologique

La CGT travaille à déclencher une procédure de droit d’alerte pour danger grave imminent (DGI). « On ira au bout, comme nous l’avions fait après un suicide en 2009 (à son domicile) d’un collègue. Le tribunal de la sécurité sociale a reconnu l’accident de travail. » Chez FO on préfère attendre les conclusions de l’enquête. « Mais si elle devait conclure que le management est effectivement défaillant, alors nous déclencherons une expertise. Renault devrait alors rendre des comptes », explique Fabien Gloaguen.

Contactée, la direction confirme que la chaîne d’assemblage du fourgon n’a effectivement pas été arrêtée. « Car rapidement, les collègues du salarié sont intervenus pour le secourir, ainsi que les équipes de sécurité et le médecin du travail. La production n’a pas été impactée. Tout s’est déroulé très rapidement. Mais si les opérateurs ont repris le travail, une cellule psychologique d’écoute a été mise en place par le service médical. »

Paris-normandie du 5 avril 2017







Une réaction, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

SUD Renault 2016 - Tous droits réservés pour les textes et les images - plan du site